DzActiviste.info Publié le sam 17 Nov 2012

La DGSN dément avoir fait usage de la force Des manifestants affirment avoir été malmenés par la police lors d’un rassemblement à Alger contre la guerre au Mali

Partager

Photo Archives

Hadjer Guenanfa
TSA 15 11 2012

Des manifestants ont été « violemment » interpellés, ce jeudi 15 novembre à Alger, par des agents de police lors d’une tentative de rassemblement contre une intervention militaire au Mali, a assuré à TSA Tahar Belabès, membre du Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC) et participant à la manifestation.

« Nous étions onze personnes à l’intérieur du fourgon de police. Nous avons été tabassés à l’intérieur même du commissariat », a‑t‑il affirmé. Les manifestants ont été emmenés par la suite à l’hôpital pour un contrôle médical. Mais ils n’ont pas obtenu de certificats médicaux, selon la même source. Les manifestants ont été relâchés vers 17 heures.

Cette version des faits est démentie par la police. Interrogé par TSA, Djilali Boudalia, chargé de communication de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) réfute les accusations d’utilisation de la force contre les manifestations. « L’utilisation de la force n’a jamais eu lieu », selon lui. « Il y a eu un attroupement non autorisé. Les policiers sont intervenus pour inviter courtoisement les manifestants à se disperser dans le calme », a‑t‑il expliqué. Après avoir refusé de se disperser, les manifestants ont subi un contrôle d’identité qui n’a duré que dix minutes, a‑t‑il précisé.


Nombre de lectures: 2521 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>