DzActiviste.info Publié le lun 5 Août 2013

La double sanction du billet cher et à ne payer qu’en euros !

Partager

Algériens résidant à l’étranger : attention à vos billets d’avion achetés en dinars !

Farouk Djouadi

Un père de famille algérien a découvert à sa grande surprise, samedi 20 juillet, à l’aéroport, à Paris, que son billet d’avion et ceux des membres de sa famille n’étaient pas valables. « Aigle Azur a refusé mes billets au motif qu’ils ont été achetés en Algérie », explique-t-il.

« Ils ont dit que les billets achetés en dinars ne sont pas valables pour les résidents à l’étranger. Pourquoi ? C’est une monnaie de singe ? », s’est-il indigné.

« Les billets ont été achetés en Algérie le 10 juillet, dans une agence de voyage à Alger. Ils ont été validés par Aigle Azur le 11 juillet », affirme-t-il. Sa femme a tenté de se renseigner auprès du comptoir de la compagnie où on lui a répondu qu’il s’agissait d’une nouvelle mesure. « Si c’est une nouvelle directive, pourquoi n’informent-ils pas les gens au préalable ? Si nous avions été avertis, mon mari et mes enfants ne seraient pas partis à l’aéroport ce matin», s’est-elle, à son tour, indignée. Le père s’est retrouvé dans l’obligation de contacter sa famille à Alger pour pour qu’on lui envoie des billets d’Air Algérie. « Heureusement que la compagnie publique accepte les billets achetés en dinars », dit-il.

Contacté par TSA, Arezki Idjerouidène, patron d’Aigle Azur, explique : « Les billets refusés sont ceux qui ne sont pas conformes à la règlementation ». Il cite l’instruction n° 8-2001 de la Banque d’Algérie, fixant les conditions et les modalités d’émission de titres de transport aérien et de transfert des excédents de recettes, qui interdit aux Algériens résidant à l’étranger d’acheter leurs billets en dinars. Pourquoi n’est ce que maintenant que la compagnie l’applique ? « Ça a toujours été appliqué. Il y a peut-être quelques agences qui ne sont pas strictes là-dessus », répond Arezki Idjerouidène.

Air Algérie, assure son attachée de presse, Mme Bartouche, applique également l’instruction de la Banque d’Algérie, et ce, depuis sa promulgation. Les résidents à l’étranger doivent payer leurs billets en devises. Quand ils sont en Algérie, ils peuvent les acheter en dinars mais ils doivent prouver qu’ils ont converti leurs devises à la banque, a-t-elle expliqué.


Nombre de lectures: 212 Views
Embed This