DzActiviste.info Publié le ven 28 Fév 2014

La France s’embourbe dans sa fabrique du Terrorisme néo colonial

Partager

Notes perso:Une jeune fille de 14 ans, Syrie, djihad, turquie, billet d’avion, compte en banque, sms,ça fait beaucoup dans un seul fait divers, normal il est….préfabriqué

je ne dit pas que la jeune fille n’existe pas, à l’instar des centaines d’autres « djeunes » beurs ou assimilés qui font joujou en Syrie et ailleurs, c’est simplement du terrorisme d’Etat sous divers formes entre autres -occultes-, comme déjà soupçonné avec l’épisode Mohamed Merrah qui n’a échappé à personne

évidement, on n’aura jamais les preuves à part des soupçons évidents et légitimes, comme l’Histoire en regorge depuis toujours

mais une fois qu’on a compris les buts des uns et des autres et surtout un peu de cours d’Histoire, trop fastoche d’en déduire alors les anomalies.

Une adolescente de 14 ans qui avait été signalée en fugue par ses parents a été interceptée mardi dans le Rhône alors qu’elle était sur le point d’embarquer vers la Turquie « pour rejoindre le djihad », indique le parquet de Grenoble.

« Nous avons été avisés par son père, à qui la jeune fille avait envoyé un SMS dans lequel elle indiquait vouloir quitter la France pour rejoindre le djihad », a indiqué à l’AFP le procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat, confirmant une information d’Europe 1.

L’adolescente, originaire de la région grenobloise, a été interpellée mardi en fin d’après-midi alors qu’elle se trouvait à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, à l’embarquement d’un vol pour la Turquie. D’après les premiers éléments de l’enquête, l’adolescente a acheté elle-même un aller simple pour la Turquie moyennant une somme en liquide qu’elle a retirée de son propre compte en banque. Elle possédait également un passeport, rapporte le Dauphiné Libéré.

« Elle avait de l’argent sur son compte. Elle s’est rendue dans une première agence de voyage, qui a refusé de lui fournir un billet d’avion. La seconde a accepté », a ajouté le magistrat, précisant que l’adolescente, aujourd’hui placée dans un foyer, semblait « embrigadée » et niait toujours les faits.

suite de la supercherie sur le figaro


Nombre de lectures: 177 Views
Embed This