DzActiviste.info Publié le sam 24 Nov 2012

La Hogra continue à l’Ecole Nationale Supérieure Vétérinaire

Partager
Deux enseignantes ayant plus de trente années d’ancienneté viennent de recevoir des mises en demeure et des convocations pour comparaitre devant le Conseil de discipline pour des prétextes fallacieux alors qu’aucune faute professionnelle n’a été commise.

C’est un abus de pouvoir caractérisé car, en fait, le directeur ne supporte pas que ces enseignantes n’aient pas cautionné « sa » session supplémentaire de rattrapages antiréglementaires. Il tente de les intimider après les avoir harcelé depuis son installation. Il préfère s’entourer de jeunes enseignants inexpérimentés et facilement impressionnables.


Nombre de lectures: 257 Views
Embed This