DzActiviste.info Publié le sam 16 Avr 2016

LA POLICE : OUTIL PÉDAGOGIQUE DE L’EDUCATION..

Partager

13007152_993564814054362_6810450279305350685_nEn ce 16 Avril 2016, et pendant que le premier ministre s’appète à se rendre à Constantine pour la double célébration de ‘Yawem el 3ilm’ (journée de la science) et la clôture des festivités de ‘Ctn capitale de la culture Arabe’, à Boudouaou le gouvernement et sa ministre de l’éducation lâchent les policiers pour assiéger comme au moyen âge, les enseignants contractuels.

Interdiction d’aller se nourrir, interdit à toute personne de s’approcher, réseau téléphonique coupé et «Ceux qui sortent à l’extérieur du bouclier sécuritaire, même pour aller se soulager, ne sont pas autorisés à rentrer dans le campement » (El Watan), quand ils ne sont arrêtés.

Les protestataires traités comme des rats obligés de quitter les lieux par manque d’eau et de nourriture, et ce, malgré toutes les précautions prises par ces derniers pour éviter de politiser les mouvement ou de critiquer ouvertement le pouvoir.

Bien sûr, les amateurs de Selfy et de salons qu’on a vu les premiers jours, le temps d’une photo pour repartir vite fait sous escort, n’ont plus pointé le nez . Finie la récré !

Que vont devenir ces jeunes pères et mères de famille ? Benghebrit comme tous les tyrans, forte de cet ultime outil pédagogique qu’est la bâton, s’en sort très bien de cette crise, surtout que les chômeurs, les titulaires de faux diplômes et les autres pistonnés ne manquent pas et qu’elle peut, sans souci, jeter à la rue au sens propre, ces ‘agitateurs’ pour reprendre son logos, et les remplacer par d’autres bleus dociles, foulant du pieds toutes les réglementations relatives aux contrats temporaires. Dire que certains contractuels bossent sous ce sous statut depuis 20 ans !!!!

Encore une fois l’Etat responsable n’est coupable de rien !

Bien sûr, les ex du CNT et les amateurs de poudre aux yeux peuvent toujours venir pleurnicher, étaler leur science et leur CV de défenseurs de l’Etat de droit, mais il faut bien rappeler qu’à côté de ce drame, il y a celui des chômeurs, des disparus, des torturés, des victimes du 5 Octobre qui touchent 4000 DA d’indemnité, il y a les cadres jetés au trou presque sans procès, il y a les aide-comptables de Khalifa qui ont payé pour les autres, il y a et il y a, il y a l’affaire Saipem, il y a le Bedjaoui, il y a les scellés des moines de Thibehirine que le pouvoir garde pour lui, et la listes ne peut être exhaustive si l’on souhaite énumérer toutes les injustices et les victimes pour lesquelles il faut réagir et fortement réagir.

Hélas, pour affronter le monstre il faut des sacrifices et en premier arrêter de croire et de faire croire qu’il est possible d’affronter la tyrannie sans au moins la nommer, se contentant à peine de prononcer les noms de ses corollaires et sergents.

Alors pitié, que ceux qui veulent réellement soutenir les vacataires aillent à Boudaouaou briser le blocus.

Z.Azouz 15 avril 2016
https://www.facebook.com/zineb.azouz?fref=nf


Nombre de lectures: 924 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>