DzActiviste.info Publié le lun 18 Nov 2013

La politique culturelle et l’Etat

Partager

Au cours de mes lectures mon attention a été retenue par un livre sur l’Etat culturelLa politique culturelle et l'Etat dans Accueil (http://www.catallaxia.org/wiki/Marc_Fumaroli:Essai_sur_une_religion_moderne)

Cet extrait souligne le rôle que les Etats se sont donnés au détriment de la culture même.

C’est à travers le cas français que l’on pose une question; quelle est la raison qui motive l’accaparement de la culture par un groupe d’humain qui s’arroge, en même temps, le droit de décider de ce qui est culturel et de ce qui ne l’est pas? Lorsque l’on connait les sommes consacrées par le budget des Etats à ces actions l’on ne peut que s’interroger sur les méthodes non démocratiques pour décider et évaluer l’efficacité et l’efficience de ces affectations budgétaires.des Etats.En d’autres termes, l’appui financier de l’Etat aurait-il permis l’émergence d’un Kateb Yacine, d’un Malek Haddad, d’un Elhadj M’hamed el Anka, d’un Issiakhem, pour ne citer que ceux la. Chacun dans sa partition a su maitriser son art et l’a développé envers et contre l’ Etat colonial.Ils ont mis leur art au service d’un combat et comme tel ils n’ont attendus aucun subsides d’un Etat qui par définition les combattait.

Culture!

Que de festivals ont été commis en ton nom, au point de faire de la culture un moyen de propagande: libéralisme à géométrie variable !!! l’auteur Marc Fumaroli, Académicien français, pose une série de questions qui ont l’avantage de pousser la logique du libéralisme en s’étonnant que celui ci ne s’applique pas.à la sphére culturelle. Les


Nombre de lectures: 301 Views
Embed This