DzActiviste.info Publié le lun 26 Mai 2014

La révision de la constitution, une farce grotesque,

Partager

Amchiche1Badreddine BENYOUCEF,

Nîmes-mai 2014

 

Bouteflika a bien pris en otage la société algérienne dans son ensemble et il a été fidèle à l’une de ses premières déclarations de 1999 avant qu’il ne monte sur le trône en insultant tout le peuple algérien. N’a-t-il pas déclaré à une presse étrangère que s’il n’était pas élu par un vote franc et massif, il laisserait les algériens dans leur médiocrité !…

15 ans plus tard, on a vu et on a bien vu. Il est inutile de pointer du doigt la multitude de gabegies qui ont jalonné son règne car elles sont connues de tous et répertoriées par toute la presse. Juste pour le fun, on précisera tout de même la dernière où il a réussi le tour de force de se faire réélire en présentant un faux bilan de santé sans doute signé par une ponte médicale aux ordres et où le monde entier a constaté qu’il n’a pas pu tenir le discours d’investiture et qu’il n’a même pas eu la capacité physique de se lever lors de l’hymne national. On a apprécié la judicieuse intervention de son frère Saïd qui s’est empressé de lui retirer le texte car il commençait carrément à divaguer devant la terre entière.

Et ne voilà-t-il pas que dans le moins qui a succédé à son « élection », il s’empresse de vouloir inviter la société civile à participer massivement à la révision de la constitution. Mais de quelle constitution il parle ou « ils parlent » devrait-je dire. De celle qu’ils ont piétinée allégrement en 2009 ou en moins de deux mois, il a augmenté drastiquement le salaire des députés qui le lui ont rendu si bien en lui permettant de briguer un 3éme mandat. De qui se moque-t-on ?

Il a donc chargé son commis en chef, le soldat Ouyahia d’inviter 150 personnalités de divers horizons nous dit-on pour revoir la mouture de la pauvre constitution et comble de l’ironie, il est précisé qu’elle rétablira la limitation à 2 mandats !… Après s’être servi et bien servi, il se découvre une vertu qu’il n’avait pas eue en 2009 et veut sans doute se draper d’une nouvelle virginité qui ne dupera personne.

Le cirque qui nous est réservé dans les semaines à venir va nous présenter enfin tous les acteurs qui ont un réel intérêt à rendre plus crédible la nouvelle farce  qui nous est proposée. Ouyahia aura en face de lui, par ordre de soumissions et de bassesse :

1/ Ceux qui se sont servis et qui souhaitent la pérennité de leur forfaiture, ils ont su très bien se servir avant de servir et ils n’ont pas l’intention de changer de posture,

2/ Ceux qui étaient bien planqués dans l’ombre et qui espèrent faire partie des privilégiés du système,

3/ Les serviles qui ont tenu le pavé pour cette 4ème farce-élection,

4/ Tous les planqués ici ou là qui se sont insérés dans les rouages du pouvoir soit par l’entremise du despotisme, de l’incompétence, qui ont bien maîtrisé le nouveau sport national, la nage en eau trouble, soit ils veulent simplement se prémunir contre un avenir incertain si par miracle un nouvel ordre venait à être instauré dans le pays.

5/ Et enfin tous les naïfs qui pensent que Bouteflika joue son 4ème et ultime acte et veulent donc se positionner pour le futur…

 

Pour apporter une touche ludique à cette modeste contribution, une conclusion n’est pas nécessaire ou plutôt, laissons à chacun le soin d’apporter la sienne. Le débat ne sera que plus fécond.


Nombre de lectures: 158 Views
Embed This