DzActiviste.info Publié le ven 20 Déc 2013

La séquence télévisée de la rencontre Bouteflika-Ayrault trafiquée

Partager

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

Montage TVEl Watan le 20.12.13  

L’émission satirique de la chaîne française Canal Plus «Le petit journal» a diffusé, mercredi soir, la séquence brute de la rencontre entre le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, et le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, révélant que la télévision algérienne a usé d’un grossier montage pour «animer» le chef de l’Etat et donner l’impression qu’il bougeait à plusieurs reprises sa main droite.

Les images du journal télévisé algérien ont donc été l’objet d’un montage avec des plans tournés par plusieurs caméras à partir de différents angles et répétant le geste de la main du Président. La séquence non remontée diffusée par l’émission, a fait le buzz sur la toile algérienne et les commentaires sur facebook et twitter ont afflué tout au long de la nuit de mercredi et de la journée d’hier. D’après nos sources, la rédaction du «Petit journal» avait reçu les images de la rencontre filmée par un journaliste de France 2 et avait comparé avec les images du JT algérien. Certains ont dénoncé la manipulation de l’ENTV pour assurer l’image d’un Président en bonne santé après sa longue hospitalisation en France alors que d’autres reprochaient au Premier ministre français, en visite à Alger lundi et mardi derniers, sa «complicité» avec une telle mise en scène.

Un facebooker a d’ailleurs écrit à Jean-Marc Ayrault : «La séquence vidéo vous montre clairement dans un rôle de figurant dans une innommable mascarade qui ne fait honneur ni à la République que vous êtes censé servir ni au droit et encore moins à la droiture que vous devez en gratitude à un peuple qui vous a généreusement accueilli.» Le Premier ministre français avait déclaré à des médias, suite à cette rencontre avec le chef de l’Etat, que  «l’entretien de 45 minutes s’est très bien passé ; c’est quelqu’un de très courageux après sa maladie». Et d’ajouter : «Il est très bien informé sur les dossiers. J’ai été très surpris qu’il suive à ce point la situation.» La polémique sur l’état de santé du Président, qui ne fait que de rares apparitions de quelques secondes à la télévision étatique, intervient à l’approche de la présidentielle d’avril 2014, alors que certains de ses supporters l’appellent à briguer un quatrième mandat.

Adlène Meddi

https://www.youtube.com/watch?v=CUOZ5Q8bYCI


Nombre de lectures: 365 Views
Embed This