DzActiviste.info Publié le mer 2 Avr 2014

Lafarge: Antécédent et Archive Sonore

Partager
En fait, antécédent (au singulier) c’est peu dire puisqu’il y eut plein d’autres antécédents, notamment des grèves de la faim, en France en plus (Pays d’origine de LAFARGE). Le fichier joint avec ce papier est en réalité assez ancien puisqu’il date de 2007 (29 septembre) mais il demeure, malgré tout, vraiment d’actualité puisqu’il évoque la manière avec laquelle cette « hyper-multinationale » traite ses travailleurs.

Le document audio ci-dessous embarqué, un reportage radiophonique de Radio France Internationale, nous apprend qu’en Corée du Sud, les salariés de Lafarge faisaient jusqu’à 400 heures de travail par mois, Rien que ça! Pour se défendre les Travailleurs sud-Coréens ont décidé de créer un syndicat (début mars 2006). Du coup, Lafarge a fermé l’entreprise…(pour laisser travailler ses sous-traitants bien sur).
L’objet du reportage donc sont trois ex-salariés d’un sous-traitant de Lafarge qui ont décidé de camper toute la journée devant le siège du groupe dans un quartier chic à Paris pour protester. Comme toutes leurs démarches en Corée ont échoué (18 mois), ils ont ainsi choisi de faire le voyage pour négocier directement avec les dirigeants de Lafarge. Le document est intéressant dans la mesure où il nous informe qu’en 2005 Lafarge avait signé un accord international sur la responsabilité sociale avec trois fédérations syndicales internationales, théoriquement donc tous les pays dans lesquels le groupe est implanté sont concernés y compris l’Algérie.
Ecouter le reportage depuis son emplacement d’Origine: Cliquez ici
Source de l’information: SITE WEB DE RFI

Pour terminer, on ne peut s’empêcher de se poser la question suivante: Les autorités consulaires françaises accorderaient-elles des visas si jamais les 16 grévistes de la faim de Oggaz décidaient de faire comme les sud-Coréens et de camper devant le siège très chic de Lafarge à Paris?


Nombre de lectures: 233 Views
Embed This