DzActiviste.info Publié le lun 24 Sep 2012

L’affaire Fernand Yveton

Partager

L'affaire Fernand YevetonYahia Briki et Abdelkader Guerroudj, avaient remis « Betty » à Fernand Yveton, tourneur sur métaux à l’usine à gaz d’Alger. Tous trois étaient des militants communistes intégrés aux réseaux terroristes F.L.N. de la capitale.
C’est Benaceur Toufik qui dirigeait ce réseau «bombes » groupant des Européens et des Algériens. La bombe «Betty» que Briki et Guerroudj venaient de remettre à Yveton était du même type que celles de la Cafétéria et du Milk Bar et sortait du laboratoire de l’impasse de la Grenade. Depuis les explosions du 30 septembre et du 12 novembre qui avaient blessé trente-six personnes, mais surtout depuis l’arrestation du Dr. Timsit et la révélation de la participation d’Européens communistes aux réseaux terroristes, chacun ouvrait l’œil sur son voisin. Pour introduire une bombe à l’E.G.A., Fernand Yveton avait dû depuis quinze jours habituer ses compagnons de travail à le voir entrer dans le vestiaire et l’atelier avec un sac de plage dans lequel il avait placé un bleu de travail.

Lire la suite…


Article original rédigé par aziz3d et publié sur Guerre d’Algérie
Reproduction interdite sans autorisation


Nombre de lectures: 385 Views
Embed This