DzActiviste.info Publié le jeu 7 Mar 2013

Laghouat : des peines de prison ferme requises contre des manifestants

Partager
Le procureur de la République près le tribunal de Laghouat a requis, ce mardi 5 mars, cinq ans de prison ferme et 20 000 DA d’amende contre six manifestants et un an de prison ferme et 20 000 DA d’amende contre onze autres, a-t-on appris de Yacine Zaïd, président du bureau de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (Laddh) de cette wilaya.
Ces personnes, dont six sont toujours en prison, sont poursuivies pour « attroupement », « incitation à attroupement » et « destruction de biens publics » après avoir participé à une manifestation le 20 février dernier devant le siège local de l’Agence nationale de l’emploi (Anem), selon lui. « Le verdict sera prononcé le 12 mars prochain », ajoute Yacine Zaïd.
 
 
Mercredi, le bureau de la Laddh avait accusé la police d’avoir torturé des chômeurs lors de cette action. « La police, qui est censée protéger les citoyens, […] a matraqué des chômeurs, les a embarqués dans des commissariats. Elle a torturé sans considération pour obliger de jeunes chômeurs à signer des PV », avait-il indiqué.
 

TSA


Nombre de lectures: 242 Views
Embed This