DzActiviste.info Publié le lun 28 Mai 2012

Lahouari Addi : « le changement sera imposé par la société puis par l’environnement international »

Partager

Pr Addi - Photo Souhil Colloque El Watan Alger Mai 2012

Pr Addi - Photo Colloque El Watan Alger Mai 2012

Propos recueillis par H. Guenanfa
in TSA 27/05/2012

Vous avez animé samedi avec Abderahmane Hadj Nacer une conférence‑débat autour de la nation algérienne toujours en construction. À quelques mètres de l’hôtel où s’est déroulé la rencontre, la nouvelle Assemblée a été installée, presque au même moment…

Je trouve la coïncidence cocasse. Notre débat est en tous cas d’actualité. L’ouverture de la première session parlementaire de la nouvelle Assemblée est un non‑évènement de mon point de vue. C’est qu’elle n’a aucun pouvoir législatif. Elle ne vote que les projets de loi qu’on lui envoie.

Dans l’un de vos écrits du début des années quatre‑vingt‑dix, vous avez parlé de déliquescence du FLN. C’est le grand vainqueur des dernières élections législatives. Est‑il ressuscité aujourd’hui ?

Le FLN en tant que parti politique est mort en 1962.Il est devenu juste une administration qui gère la rente symbolique de la guerre de libération. Le fait qu’il gagne aujourd’hui 208 sièges prouve que les élections ont été truquées.

Croyez‑vous toujours que l’Algérie n’échappera pas à la dynamique du changement ?

Le changement est inéluctable parce que le régime a fait son temps; Mais il faut savoir que le changement ne viendra jamais du régime. Ce dernier ne peut pas introduire des réformes car il est irréformable. Le changement sera d’abord imposé par la société algérienne puis par l’environnement international. S’il n’y a pas eu d’émeutes en Algérie, c’est parce que beaucoup d’Algériens ont été refroidis par l’expérience libyenne et syrienne. Beaucoup d’Algériens ne veulent pas que des armées étrangères viennent bombarder leurs villes sous prétexte de les libérer de la tyrannie.

Et la place du mouvement islamiste dans tout cela ?

Il y a des islamistes du système et des islamistes de la société. Ces derniers sont toujours vindicatifs et rejettent le régime.

Ils sont toujours aussi puissants ?

Non ! L’islamisme comme utopie a décliné au niveau mondial. Il n’est plus dans la phase révolutionnaire et violente mais dans la phase de prise du pouvoir via les élections.

L’armée est‑elle toujours la principale institution dans le régime, selon vous ?

L’armée est la source du pouvoir et elle a un service qui gère politiquement la société, le DRS. Je pense que Bouteflika n’a aucun pouvoir. C’est juste la reine d’Angleterre avec moins de panache.


Nombre de lectures: 2365 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 1 Comments
Participer à la discussion
  1. S’il est vrais que le changement est inéluctable, il n’en demeure pas moins vrais que ce changement en l’état actuel des choses ne peut être initie que par les hommes et les femmes du (régime)car de toute évidence l’autre classe politique qui devrait représenter l’opposition ne fait pas le poids ni de part son discours ni encore moins par la proposition d’alternatives réalistes et intelligibles.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>