DzActiviste.info Publié le ven 24 Mai 2013

L’Algérie, province de la France.

Partager

Par Said Radjef

Vive-la-France-photoAvec le rebondissement spectaculaire de l’affaire des moines de Tibhirine, l’intervention militaire française au Sahel et l’hospitalisation de Bouteflika aux Invalides, bientôt on va remplacer Kasman par :
Allons enfants de la Patrie
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie
L’étendard sanglant est levé
Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes!
Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu’un sang impur
Abreuve nos sillons
Que veut cette horde d’esclaves
De traîtres, de rois conjurés?
Pour qui ces ignobles entraves
Ces fers dès longtemps préparés?
Français, pour nous, ah! quel outrage
Quels transports il doit exciter?
C’est nous qu’on ose méditer
De rendre à l’antique esclavage!
Quoi ces cohortes étrangères!
Feraient la loi dans nos foyers!
Quoi! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fils guerriers!
Grand Dieu! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres des destinées.
Tremblez, tyrans et vous perfides
LTremblez! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix!
Tout est soldat pour vous combattre
S’ils tombent, nos jeunes héros
La France en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre.
Français, en guerriers magnanimes
Portez ou retenez vos coups!
Épargnez ces tristes victimes
À regret s’armant contre nous
Mais ces despotes sanguinaires
Mais ces complices de Bouillé
Tous ces tigres qui, sans pitié
Déchirent le sein de leur mère!
Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n’y seront plus
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre!
Amour sacré de la Patrie
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie
Combats avec tes défenseurs!
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire!
Pauvre Moufdi Zakaria. Pauvre Ben M’hidi. Pauvre l’Emir Abdelkader !
Vive Lafayette, vive le général de Bourmont, vive le Duc de Rovigo, vive nos ancêtres les gaulois et vive la France !


Nombre de lectures: 2015 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 3 Comments
Participer à la discussion
  1. radjef said dit :

    Chères amies lectrices et chers amis lecteurs, nous tenons à vous informer que Kasman, l’hymne national algérien, a subi depuis quelques jours quelques modifications.

  2. bakou dit :

    Bonjour,
    Sarkozy avait payé le prix de la séparation de la DST(Incluse à la DCRI)de la concurrence de la DGSE pour brouiller les pistes?
    L’affaire de l’Airbus d’air France de Noel 1994 où se trouvait Ferhat Mhani du MAK n’est un coup raté pour l’humiliation de zeroual et son équipe!!! Bien d’autres coups fourrés dont parle actuellement les médias français du fait qu’ils ont pas gobé ou digéré leurs défaite successives de déstabilisation de l’Algérie!!!
    La difficulté à trouver une définition exact au mot terroriste dans la charte des nations unies est bien pleine d’enseignements pour continuer la perestroïka de octobre 1988 fruit de la lutte de oued aissi et de la charte de 1979 du FFS et éviter la catastroika qui est imminente au golf!!
    C’est une affaire de centre de gravité qui pourra échapper à son rayon dynamique!!!
    Alors Kassaman ou autre hymne, c’est la stratégie de rendre durable son indépendance!!!
    Best regards

  3. radjef said dit :

    Bakou, bsr, bsr tout le monde. France Télévision est à la rescousse pour sauver l’honneur des généraux et combler l’ignorance et le déficit en matière de communication des médias algériens. Après tout la France qui a une grande responsabilité dans la tragédie algérienne, veille scrupuleusement à la sécurité des zouaves de Baden Baden…Les moines, c’est comme les victimes de Bentalha, Rais, Relizane…On les déterre juste pour les besoins d’une certaine cause. Pour nous, la question qu’il y a lieu de poser n’est pas qui a tué les moines auxquels nous rendons un vibrant hommage, mais pourquoi l’affaire des moines de Tebhirine ressurgit-elle au moment ou tout parle du décès de Bouteflika et sa succession? Allons messieurs les journalistes algériens, un petit effort pour élucider cette énigme.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>