DzActiviste.info Publié le dim 27 Jan 2013

L’ALN face aux lignes Challe et Morice

Partager

L’ALN face aux lignes Challe et MoriceArrestation d'un fellaga 1958, un fellagha charger d’arme se fait prisonnier par les parachutistes du 1er régiment étranger.

Dès 1956, le commandement français comprend que pour vaincre la rébellion en Algérie, il faut stopper les renforts venus de l’extérieur.

Pour bloquer les accès maritimes, les patrouilles navales font l’affaire.1 Aux confins du Sahara, des colonnes méharistes ou motorisées suffisent aussi à la tâche. Dans les deux cas, une surveillance radars et avions parfait l’étanchéité. Tandis que l’armée de l’air interdit pratiquement tout ravitaillement aérien de la rébellion. Mais comment verrouiller les longues frontières terrestres qui séparent l’Algérie de la Tunisie à l’est et du Maroc à l’ouest?

Lire la suite…


Article original rédigé par aziz3d et publié sur Guerre d’Algérie
Reproduction interdite sans autorisation


Nombre de lectures: 420 Views
Embed This