DzActiviste.info Publié le sam 1 Déc 2012

l’AQMI était de passage sur Ahnif dans la wilaya de Bouira

Partager
En s’informant plus sur le Faux-Barrage monté hier, aux environs de 21h00, par les terroristes au niveau de la commune d’Ahnif à 35 km à l’Est de la wilaya de Bouira dans le lieu dit, Akerrab, à 7 Km entre le chef lieu de la commune d’Ahnif et Tamellaht, il se trouve que les terroristes qui ont organisé cette action appartiennent tous à l’AQMI (Al_Qaida au Maghreb Islamique).
D’après les citoyens présents, les présumés terroristes étaient passifs avec eux et n’avaient pas l’intention de nuire aux citoyens. L’objectif était tout autre. Ils voulaient à travers cette action, faire passer certains messages d’envergure nationale et internationale.
Le premier concerne les gardes communaux.En ce qui les concerne, ils ont dit que ceux qui ont choisi de baisser les armes ( les retraités), ne devront rien craindre. Ils ne seront jamais la cible de l’AQMI. 
En deuxième lieu et sur les CDs distribués, l’AQMI, critique férocement, le système politique algérien en l’appelant de système, lèche-bot des américains et du monde occidental d’une manière générale. dans lesquels, ils parlent des bureaux du FBI, CIA, Africom, que l’Algérie et Bouteflika ont autorisé d’ouvrir à Alger au profit des américains.
Ils appellent aussi à une révolution en Algérie comme c’était le cas dans les pays voisins du nord de l’Afrique et du moyens orient ( Mode Arabe). Elle sera au nom de l’injustice, des sacrifices de nos aïeux qui ont combattu la France et au nom de l’Islam, seul sauveur et de la charia, seule système politique qui doit être appliquer dont ce qu’ils ont appelé, le monde arabe.
La 3ème partie des CDS distribués a été consacrée et la région berbérophone de l’Algérie, plus spécialement, la Kabylie.
L’interlocuteur est kabyle, probablement de Tizi-ouzou. Il a parler de ce qu’a fait le système à la Kabylie, à commencer de l’interdiction des autorité à Mouloud Mamerie la tenue de sa conférence au niveau de l’université de Tizi-Ouzou, chose qui a provoqué ce que nous appelons le printemps berbère en 1980. Il a parlé aussi du jeune Guermah Massinissa et du printemps noire qui a couté à la Kabylie 126 mots et des centaines de Blessés.
Le grand message que voulait passer l’AQMI à travers cette action et d’appeler les citoyens à les rejoindre pour organiser la révolution Algérienne et faire tombé le régime.
Mais ce qui est frappant hier, c’est la diversité dans les nationalités qui composaient le groupe qui était au nombre d’une quarantaine de personnes. Il y avait, des maliens, tunisiens, tchadiens et des algériens. peut être que y avait aussi d’autre nationalités qui n’ont pas été divulguées au citoyens présents.
Pour les citoyens d’Ahnif, cela représente, le retour de la peur et le retour à la période des tueries. Maintenant, il est intéressant de savoir, qu’es ce qui arrivera à cette région qui manque même d’eau potable. elle n’a ni gaz ni aucune infrastructure culturelle ou sportive. Une région qui a connu un vague mouvement de protestation durant l’année courante concernant le développement locale de la commune classée la dernière au niveau de la wilaya de Bouira en matière de développement.


Nombre de lectures: 313 Views
Embed This