DzActiviste.info Publié le dim 16 Déc 2012

L’assassinat de Tahar Djaout : un crime sans coupables par Arezki Ait-Larbi, Le Matin du 26 Mai 2001(source Algérie watch)

Partager

Alger – En quittant son domicile situé à Baïnem, une cité populaire de la Banlieue ouest d’Alger, Tahar Djaout, écrivain, journaliste et directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Ruptures ne se doutait pas que sa vie allait prendre, ce 26 mai 1993, un tournant tragique. Il est 9 heures du[…]


Nombre de lectures: 286 Views
Embed This