DzActiviste.info Publié le dim 5 Mai 2013

Le chef du groupe parlementaire du FFS violemment matraqué par la police devant l’APN

Partager

Sonia Lyes – in TSA dimanche, 05 mai 2013

betatache-ffsLe chef du groupe parlementaire du FFS, Ahmed Betatache, a été violemment matraqué par les forces de sécurité, ce dimanche, alors qu’il apportait son soutien à un rassemblement de jeunes du « pré-emploi » devant l’APN, indique un communiqué du parti sur son site internet.

Ce rassemblement pacifique réprimé par les forces de sécurité a été organisé par les jeunes, environ 200 et dont 7 ont été arrêtés, pour « dénoncer la précarité de leur situation et demander leur intégration ». « Le FFS dénonce cette répression sauvage à l’encontre de jeunes qui revendiquent pacifiquement leur dignité de citoyens et leurs droits. Il dénonce également l’agression de son chef de groupe parlementaire, en violation de son immunité parlementaire », note le texte. Le FFS dénonce aussi la violation du droit de manifestation pacifique par les forces de sécurité. « Ce droit est consacré par la Constitution et par les différentes chartes du droit international dont l’Algérie est signataire », s’insurge le FFS. Les manifestations sont interdites à Alger depuis la marche du 14 juin 2001 organisée par le mouvement des archs de Kabylie. Les autorités invoquent régulièrement des raisons de sécurité. « Le FFS appelle les Algériennes et les Algériens à défendre leurs droits et à prendra toutes les décisions légitimes pour dénoncer cette violence d’Etat et faire avancer les libertés dans le pays », conclut le communiqué, signé par le premier secrétaire, Ali Laskri.


Nombre de lectures: 1311 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>