DzActiviste.info Publié le mar 1 Mai 2012

LE F.M.I QUÉMANDE LE PEUPLE ALGÉRIEN !!!

Partager
Des représentants de l’institution Bretton Woods s’entretiennent avec Sidi Said
L’Algérie négocie pour bénéficier de sièges au FMI

Des sources de secteur des finances ont indiqué que l’Algérie qui a accepté la demande du Fond Monétaire International de renforcer ses contributions, négocie actuellement avec ce dernier sur la possibilité de bénéficier de sièges au conseil d’administration du fond, alors qu’une délégation du fond s’entretient avec le secrétaire général de l’union général des travailleurs algériens, Abdelmadjid Sidi Saïd.

Les mêmes sources ont assuré à El Khabar que l’Algérie finaliserait ses négociations avec le FMI dans les prochaines semaines, indiquant que l’obtention de l’Algérie de sièges au conseil d’administration du fond lui permettrait d’obtenir une position de force qui lui permettrait d’exploiter sa nouvelle place au FMI pour obtenir des fonds à intérêts préférentiels, dans le cas ou elle aurait besoin de ressources financières supplémentaires, si les prix du pétrole chutaient. Un responsable de la confédération des chefs d’entreprises a de son coté assuré dans un entretien à El Khabar que les négociations de l’Algérie pour obtenir des sièges au FMI était une demande suggérée par la confédération au gouvernement algérien pour renforcer la position de l’Algérie au niveau de la scène financière internationale. A noter dans le même contexte que les représentants du patronat algérien se sont accordé sur l’importance de la décision du gouvernement algérien d’accepter la demande ma demande du FMI, pour renforcer sa position de négociation à l’avenir et garantir la stabilité de son équilibre financier, en cas de chute des prix du pétrole. La demande du fond intervient après l’augmentation des réserves de change à plus de 200 milliards de dollars. Des sources syndicales ont d’un autre coté indiqué à El Khabar une réunion avait eu lieu entre le secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Said et une délégation du FMIn et que les deux parties avaient discuté de la situation sociale des travailleurs et leurs revendications, ainsi les nombreuses protestations de tous les corps sans exception, et les récentes augmentations adoptés par le gouvernement.


Nombre de lectures: 191 Views
Embed This