DzActiviste.info Publié le dim 29 Avr 2012

Le FLN condamne Yacef à mort et H’Didouche face à Abane

Partager

Le FLN condamne Yacef à mort et H'Didouche face à AbaneEn prison, à Barberousse, Yacef n’avait apporté aucun renseignement nouveau à la police. Le juge l’avait interrogé à plusieurs reprises sur l’organisation du F.L.N. Ce n’était pas que Yacef ne voulait pas parler, c’est qu’il ne savait rien. Il avait hébergé Rabah Bitat dont il ignorait même le nom, mais il ne l’avait fait que sous l’effet de la contrainte. Le juge ainsi que les policiers des R.G. avaient rapidement jugé le jeune homme intelligent, très détendu, apparemment sincère.

« On pourrait s’en servir comme appât », avait lancé un inspecteur. Le cabinet Soustelle avait accepté le plan des policiers. Il suffisait de convaincre Yacef de travailler pour la police en échange de sa liberté et, éventuellement, de compensations sonnantes et trébuchan­tes. Cela ne semblait pas impossible. Au cours de ses différents interrogatoires, Yacef n’avait pas paru aux inspecteurs être un dur, un convaincu. Il n’avait récité aucun de ces couplets nationalistes que certains «irrécupérables» brandissaient comme une bannière. Au contraire, un type compréhensif et qui pourrait devenir coopératif !

Lire la suite…


Article original rédigé par aziz3d et publié sur Guerre d’Algérie
Reproduction interdite sans autorisation


Nombre de lectures: 356 Views
Embed This