DzActiviste.info Publié le ven 30 Août 2013

Le FLN n’a pas reçu la bouée de sauvetage… Il coule

Partager

I.M

president_saadani_gAprès l’élection d’Amar Saidani à la tête du FLN, ce parti ne semblait pas sortir de la zone dangereuse. La bouée de sauvetage ne lui a pas été tendue et c’est le contraire qui s’est passé. Une grosse pierre a été ajoutée et attachée au corps du noyé pour qu’il ne remonte plus à la surface. Alors qu’un groupe de poids lourds n’hésita pas à dire à Saidani après cette élection ‘’ laakouba li riassat el Djomhouria’’.

Militants et sympathisants ont attendu qu’un personnage intègre et digne du militantisme prendra les destinées de ce grand et vieux parti qui était à une époque le rassembleur de tous les Algériens toutes tendances confondues, malheureusement c’est le contraire qui s’est passé, comme si ceux qui tiraient les ficelles dans l’ombre, ne cherchaient que leur profit personnel.

Feu Boudiaf, avant son départ vers Alger, à la salle d’honneur de l’aéroport Mohamed V de Casablanca, avait déclaré devant un parterre de journalistes internationaux et des personnalités politiques et diplomatiques, que le FLN est mort en 1962 ! Cette dernière élection vient de confirmer cela plus de vingt années après les propos du regretté Boudiaf.

Avant Boudiaf, c’était le Lion du Djebel Krim Belkacem, qui en arrivant en Allemagne, Un responsable politique Allemand qui le recevait lui a posé la question suivante : Comment va le FLN ? Krim répondra vite : « De quel FLN vous demandez des nouvelles. Le FLN du peuple n’est plus »


Nombre de lectures: 1284 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 4 Comments
Participer à la discussion

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>