DzActiviste.info Publié le sam 1 Juin 2013

LE POUVOIR ANNULE LES DETTES DE 16 PAYS

Partager

Au moment où les appels d’augmentation de pensions et salaires ne trouvent pas d’échos

Ibn Khaldoun

pauvretéeL’annulation des dettes détenues par l’Algérie sur deux Etats membres de la « ligue des Etats arabes » en l’occurrence l’Irak et le Yémen, a suscitée des réactions de l’opinion publique algérien. Le porte parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, s’est simplement contenté de préciser que ce geste intervient dans la continuité du soutien de l’Algérie à l’endroit des peuples arabes. Mais en réalité le pouvoir Algérien depuis l’organisation à Alger du festival Panafricain, ne fait jamais de concession sans contre partie bénéfique pour le pouvoir bien sûr. Rappelons-nous durant les années soixante-dix, les largesses consenties par le pouvoir de Houari Boumediene envers certains pays africains. Alger à cette époque c’est transformée en ‘’Maison de bienfaisance’’, pour certains régimes africains les navettes étaient permanentes à l’aéroport d’Alger. Mais durant la décennie noire ou plutôt depuis que le trésor c’est épuisé en milieu des années quatre-vingt, le bruit d’atterrissage des avions africains et arabes avaient cessé

14 pays membres de l’Union Africain, dont la décision d’annuler leurs dettes est déjà concrétisée. 902 millions de dollars, presque un milliards a été épongé par le pouvoir, sans passer par les ‘’manutentionnaires’’ de l’APN. Ces pays bénéficiaires de cette grande faveur de la Mecque des Révolutionnaires sont : Burkina Faso, Congo, Guinée,, Bénin, l’Ethiopie,, Sénégal, Mozambique, Sao Tomé et Principe, Seychelles, Guinée Bissau, Mauritanie, Niger, Seychelles et le Mali. Alors, après les quatorze pays africains viennent aujourd’hui s’ajouter, deux pays arabes l’Irak et le Yémen pour agrandir la liste des bénéficiaires du coup d’éponge.

Effectivement, personne n’est contre ses faveurs au profit des pays en crise financière, l’Irak qui était un pays riche est exploité par les Américains qui se sont ingérés dans les affaires des Irakiens, en plus l’Algérie a perdu deux diplomates sous le règne du Maliki et consorts arrivés à Baghdad par un transport US. Il détient aussi dans ses prisons des ressortissants Algériens, présumés hommes armés.                                                                                                                                                  Cependant, le dicton populaire algérien dit : « El Moumen yebda berouheh » c’est-à-dire que le gouvernement Algérien devrait d’abord penser à la majorité du peuple algérien appauvrie par l’inflation, la cherté et les bas salaires et pensions. Mais il semblait que le mot –auto insuffisance- a bel et bien disparu du programme du gouvernement et de la loi de finance annuelle.

Le trésor algérien est plein à craquer, pendant que les universitaires perçoivent une misère de 12 000 da mensuel, et les jeunes populos admis uniquement en filet social et les ‘’manutentionnaires’’ de l’APN favorisés par une augmentation en flèche de 10 millions pour tous les efforts qu’ils déploient en levant en permanence la main.

 

 

 

 


Nombre de lectures: 2329 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>