DzActiviste.info Publié le mer 19 Fév 2014

Le président reconnaît la profondeur de la crise. Bouteflika crie au complot

Partager

Un réveil tardif et un discours dissonant aux accents de pompier pyromane.

Après avoir laissé, des mois durant, pourrir la situation, s’exacerber jusqu’au paroxysme les conflits, le président Bouteflika, ministre de la Défense, chef suprême des armées, sort (enfin) de sa réserve pour «défendre» la République et ses institutions menacées, à ses dires, d’«anéantissement».  –


Nombre de lectures: 159 Views
Embed This