DzActiviste.info Publié le jeu 23 Fév 2012

Le RAJ dénonce la condamnation des représentants des chômeurs de Laghouat

Partager

Monsieur Hadj Aissa Abbas, président du comité des chômeurs de Laghouat et son camarade Bouamer Mohamed ont été condamnés, par la justice, à une année de prison; ils sont coupables d’avoir revendiqué leur droit à un travail digne.

Le Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ), condamne ce jugement injuste et demande leur acquittement pur et simple.
Aussi le RAJ dénonce l’interpellation, lors de leur visite au salon national du travail à Alger, de Taher Belabas, coordinateur national du mouvement des chômeurs et de Melle Fallile Malika présidente du comité des travailleurs du prés-emplois et filet social.Voici après cinquante ans d’indépendance, nous assistons encore à la répression de la dignité et des libertés, alors que nos martyrs se sont sacrifiés pour la dignité du peuple algérien.

Par ailleurs, au moment où les pays voisins ont fait un pas vers la démocratie, le pouvoir algérien continue dans sa logique répressive, ce qui nous fait comprendre encore que les reformes entreprises sont loin d’être à la hauteur des aspirations des Algériens vers la démocratie.

Alger le 22/02/2012
P/RAJ
Le Président
Abdelouhab Fersaoui


Nombre de lectures: 258 Views
Embed This