DzActiviste.info Publié le sam 29 Sep 2012

Le rassemblement de SOS Disparus a été fortement réprimé par les services d’ordre

Partager


Comme d’habitude et c’est devenu une routine chez les services d’ordre. Leur présence est une évidence à chaque fois que y a action sur Alger. Ils arrivent en premier, réprime l’action et s’ils n’aboutissent pas, ils enferment les protestataires et ne laisse personne les joindre.

Aujourd’hui, samedi 29 septembre 2012, date du 7e anniversaire de l’adoption de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, le Collectif Des Familles de Disparus en Algérie et SOS Disparus  ont organisé un sit-in devant la grande poste pour exiger la vérité sur le sort de leurs proches et réclamer une justice internationale.

L’action a été fortement réprimée par les services d’ordre qui ont entouré les présents et ont procédé à l’arrestation de cinq personnes qui ont pris part à cette manifestation.

Il s’agit en l’occurrence de Kader Fares Affak et Douaib Ladjel, membres du RDLD (Réseau pour la Défense des Libertés et de la Dignité), Tarek Mameri, activiste sur youtube, Ali Belhadj; Le numéro deux du L’ex-FIS et le membre du bureau politique de l’ex-AIS Abdellah Ben Naoum.

Les cinq personnes arrêtés ont été libérés l’après midi.


Nombre de lectures: 209 Views
Embed This