DzActiviste.info Publié le jeu 17 Jan 2013

« Le régime porte l’entière responsabilité de tout débordement sécuritaire à l’intérieur du pays »

Partager

Le site gazier d'In Amenas (à gauche), où a eu lieu l'attaque revendiquée par l'Algérien Mokhtar Belmokhtar (à droite).

Le site gazier d’In Amenas (à gauche), où a eu lieu l’attaque revendiquée par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar (à droite).

Il est difficile de ne pas faire le lien entre plusieurs évènements majeurs qui ont marqué la région sud de l’Algérie depuis une année, car après les deux attentats contre deux sièges de la gendarmerie nationale à Tamenrasset en mars 2012 puis à Ouargla 3 mois plus tard, voila que Mokhtar Belmokhtar, un des plus redoutables chefs terroristes, sorte au grand jour annonçant en décembre 2012 sa rupture avec l’AQMI pour former un nouveau groupe térroriste « Signataires par le sang » et de perpétrer un attentat -un mois après jour pour jour- contre la base de vie Sonatrach-BP à In-Amenas !

Comment est-il possible que des services de renseignements considérés comme puissants, ne puissent neutraliser des sanguinaires aussi lourdement armés et qui se déplacent en toute aisance dans le Sahara Algérien malgré tout le matériel, technologie militaire et d’appareils sophistiqués espionnage que le régime dit avoir acquis durant les 10 dernières années des américains !

Des services de renseignements capables d’intercepter des militants pacifistes à l’entrée d’une ville pétrolière mais inaptes d’arrêter une caravane de plusieurs 4X4 armés jusqu’au dents qui prends toute une base de vie en otage !

Le régime porte l’entière responsabilité de tout débordement sécuritaire à l’intérieur du pays et de toute menace sur les intérêts économiques des algériens.

Ce régime qui gère tous les dossiers et notamment sécuritaires, dans l’opacité totale. De plus; permettre aux avions de chasse français de survoler l’espace aérien algérien est une grave atteinte à la souveraineté nationale.

D’autre parts, la violence des différents groupes islamistes au nord du Mali contre les civils est insoutenable et inacceptable et fermement condamnable, sauf que pour arrêter cette « afghanisation » du nord du Mali d’une façon radicale et durable, la solution demeure dans le renforcement de l’Etat central malien tout en incitant les autorités maliennes à aller vers plus d’ouverture et de démocratie. Cette dernière est l’arme la plus efficace contre le séparatisme et l’intégrisme, ce que les français n’ont pas compris, ou du moins refusent de comprendre…Il traitent les effets du problème pas sa racine !

Abdou BENDJOUDI
Militant pour la démocratie en Algérie


Nombre de lectures: 2130 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>