DzActiviste.info Publié le dim 28 Avr 2013

Le salaire moyen de l’Algérien est inférieur à 30 000 DA

Partager

UNE ENQUÊTE DE L’ONS L’A RÉVÉLÉ

Par : Rédaction Nationale, Liberté 28 avril 2013

algerie federation traveaux publicsLe salaire de base reste la principale composante avec 62% de la rémunération brute totale et les primes et indemnités 38%, relève l’enquête réalisée auprès de 969 entreprises.

Les augmentations salariales décidées par le gouvernement en 2010 et 2011 ont été pour beaucoup dans la hausse du salaire moyen de toutes les catégories. Selon l’APS, qui cite l’Office national des statistiques (ONS), les revalorisations salariales concédées par les autorités à la fin des années 2000 en Algérie ont permis une évolution moyenne des salaires nets mensuels hors agriculture et administration de 9,1% en 2011 contre 7,4% en 2010. Les hausses les plus fortes sont enregistrées par les secteurs de la santé (16,2%), les finances (13,6%) et les industries manufacturières (13,2%). Les hausses les plus faibles sont enregistrées, par contre, dans les secteurs de la production et distribution d’électricité, gaz et eau (3,3%) et dans celui de l’immobilier et services aux entreprises (4,9%).

Cette hausse a plus profité aux moins qualifiés. Ainsi, le personnel d’exécution a bénéficié d’une hausse salariale de plus de 10,4% par rapport aux agents de maîtrise (+9,2%) et les cadres (+6,9%).

Le niveau des salaires nets mensuels du mois de mai 2011 (hors agriculture et administration) en Algérie (le salaire de base, les primes et indemnités ainsi que les différentes retenues) se situe à environ 29 400 DA. Il est de 41 200 DA dans le public et de 23 900 DA dans le privé national, détaille l’enquête de l’ONS. Le salaire de base reste la principale composante avec 62% de la rémunération brute totale et les primes et indemnités 38%, relève l’enquête réalisée auprès de 969 entreprises dont 670 publiques et 299 privées de 20 salariés, représentant toutes les activités, hormis l’agriculture et l’administration.
Ceci dit, les secteurs qui paient le mieux en Algérie sont les activités pétrolières (production et services d’hydrocarbures) et financières (banques et assurances), avec respectivement des niveaux de salaires relativement élevés avec 74 800 DA et 44 900 DA, soit 2,6 et 1,5 fois plus que le salaire net moyen global.

En revanche, les secteurs qui paient le moins sont ceux de la construction, de l’immobilier et des services aux entreprises qui se distinguent avec des salaires inférieurs à la moyenne, avec respectivement 22 500 DA et 24 400 DA.

Par qualification, les écarts des salaires sont dans certains cas assez élevés. Globalement, un cadre perçoit un salaire net moyen de 55 200 DA contre 34 000 DA pour le personnel de maîtrise et 21 600 DA pour un salarié d’exécution, selon les mêmes résultats.

Cette disparité des salaires par qualification est plus marquée dans certaines sections. Ainsi, le salaire des cadres est plus élevé dans les industries extractives et la santé, avec respectivement 94 400 DA et 56 800 DA. Par contre, dans les secteurs production, distribution électricité, gaz et eau et services collectifs sociaux personnels, les cadres ne perçoivent respectivement que 41 400 DA et 41 700 DA.

Synthèse R. N.


Nombre de lectures: 1705 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>