DzActiviste.info Publié le sam 1 Juin 2013

LE VIEUX RENARD !

Partager
RenardEzman Enzikh
In facebook
LE VIEUX RENARD !

Tu as pris le pouvoir
Ne prends pas son espoir
Tu as falsifié son histoire
Ne te touche pas à sa mémoire
Oh ! Toi qui n’as plus de cœur
Oh ! Toi qui vole le bonheur
De ceux que tu ignores et qui t’ignorent

MALHEUR !

Tu as pris leur terre
Tu l’as mis en jachère
Tu as construit des immeubles en cage de fer
Et des routes qui tuent et qui détruisent les voitures
Oh ! Toi Le minable ignare et fier
Oh ! Toi le traite d’aujourd’hui et d’hier
Qui au lieu de les considérer comme des sœurs et des frères
Tu les as pris pour des gens impuissants et immatures

MISÈRE !

Tu as détruit ses valeurs
Pour voiler ton déshonneur
Et pour cacher tes mensonges et tes erreurs
Tu as crée un état de petits et de grands voleurs
Pour comme tu laisses bien corrompre les cœurs
Et éloigner de toi les regards et la justice et sa rigueur
Tu as crée des monstres sans pitié, dans honte et sans honneur
Pour installer dans les âmes le renoncement et la terreur

HORREUR !

Tu as sali les hommes honnêtes, patriotes et sincères
Tu as pollué les esprits par des idées fausses et noires
Pour construire ton prestige, ta noblesse et ta gloire
Tu as cassé tous les liens nécessaires pour nous unir
Castrer tout nos rêves, tous nos idéaux et tout nos désirs
Pour offrir à ta virilité perverse tout ses vilains plaisirs
Tu as éteint dans notre ciel toutes les étoiles qui éclairent
Et tu t’es entouré de ses intellectuels à la pensée obscure

LAIDEUR !

Tu as brimé les cadres, les docteurs et les universitaires
Tu as obligé toute voix justes à mentir ou à se taire
Tu t’exprimer comme si tu étais doté de tous les savoirs
Ces savoirs qui en réalité sèment partout le désespoir
Tu as caché ton vrai rôle pendant la guerre et la décennie noire
Oh ! Toi qui a bu notre sang comme un vampire
Oh ! Toi qui mangé notre chair comme un charognard

CIMETIÈRE !

Tu as dilapidé nos richesses en les cédant aux puissances étrangères
Tu nous as rendu comme des mendiants débiles qui errent
Vivants dans les griffes acérées de cette misère qui étouffent et qui enserrent
Tu nous as parqué dans une prison sans loi et sans pitié à ciel ouvert
Tu as rendu obscur ce qui est claire et sans valeur ce qui est nous cher
Oh ! Toi qui aime inviter le peuple pour lui promettre la prospérité avant de t’élire
Et qui oublie ses promesses une fois que les élections sont passées et souvent truquées par tes sbires
Oh ! Toi qui devient un tyran envers les plus faibles et un agent soumis et idiots des plus forts

TRAITRISE ET NÉO-COLONISATEUR !

L’heure est arrivée pour préparer tes bagages et pour partir
Dans les pays pour lesquels tu as été un excellent serviteur
Ici, tu n’as plus rien à faire ne croit pas que l’armée sera son protecteur
Quand le peuple uni viendra te demander de lui rendre sa souveraineté entière
Les enfants de l’Algérie ne veulent te servir pour l’asservir
Ils veulent maintenant se mettre au travail pour reconstruire
Reconstruire chèque tu as mis cinquante ans à détruire
Ils veulent vivre digne, libre et prospère comme des sœurs et des frères

DÉLIVRANCE FINALE !


Nombre de lectures: 331 Views
Embed This