DzActiviste.info Publié le mer 29 Fév 2012

L’égalité est un préalable à la citoyenneté

Partager

Que reste t’il des promesses faite par Bouteflika 1er pour Les femmes de notre pays et leurs associations presque rien ou lettre morte et qu’aucune de leurs, revendications n’a été satisfaite. Au nom de la paix sans justice le président a amnistié des assassins qui clament publiquement leur haine, de la femme, et exige du pouvoir comme de la société une, capitulation sur toute la ligne. Les assassins amnistiés agissent quotidiennement au vu et au su de tous pour provoquer les victimes de leur terrorisme, assignent en justice ceux qui rappellent leurs méfaits

Le terrorisme continue de massacrer hommes est femmes, l’impunité leur sera un jour accordé au nom de ce même peuple qu’on massacre chaque jour. Aujourd’hui on voit apparaître des problématiques (parité, quotas) en décalage avec la réalité. Le mouvement féminin a été instrumentalisé pour perpétuer le système

Ces injonctions ne découragent pas les femmes et leurs associations qui luttent depuis des dizaines d’années contre les forces rétrogrades qu’elles soient intégristes ou non. Elles luttent pour leurs revendications spécifiques, pour arracher le droit à la liberté et à la dignité, luttent aussi contre une politique économique et sociale dont elles sont les premières victimes. Quelles soient célibataires ou mères de famille elles font face à la vie chère, aux difficultés grandissantes pour se soigner ou envoyer les enfants à l’école. Le chômage qui s’étend dans notre pays rend la vie de plus en plus difficile pour toutes les familles populaires et oblige nombre d’entre elles à faire n’importe quoi pour s’en sortir. Elles sont victimes de l' harcèlement sexuel dans leur milieu du travail ; leur corps devient un champ de bataille ou s'exerce toutes les violences

A la mémoire de ceux qui sont mortes assassinés, à l’hommage à la lutte des femmes algériennes et dans le monde qui refusent l’oppression et la misère. Leur fermeté pour arracher leurs droits et leur courage dans la résistance de leurs peuples finiront bien par triompher.

Le 08 mars 2012 faite que la voix de toutes les femmes soit le crie de notre colère.une journée de lutte pour tout nos droits

Kader Fares Affak


Nombre de lectures: 369 Views
Embed This