DzActiviste.info Publié le sam 10 Août 2013

L’Egypte. Le Coup d’Etat et le Silence Complice des Régimes Arabes

Partager

Mohamed Ibn Khaldoun

egypt solidarityL’Egypte traverse des zones de turbulences, le mois du Ramadhan dernier lorsque la majorité du peuple a manifestée et manifestement scandée dans les rues des villes Egyptiennes, son mécontentement à l’égard de l’institution militaire dirigée par le sinistre maréchal Cissi auteur du coup d’Etat contre le légitimité, militaires et policiers ont ouvert le feu contre un peuple isolé, désarmé, prouvant le retour de la dictature alliée d’Israël de ce fait pas moins de 150 tués gratuitement seulement pour le plaisir du groupe des putschistes. Dés l’annonce de ce drame ou plutôt massacre sans équivoque, pratiquement tous les dignitaires authentiques des confréries ont assuré leur soutien indéfectible au Président Morsi renversé par la junte militaire et remplacé par un régime fantoche. De même comme nous l’avions constatés qu’un nombre important de chefs militaires, a pratiquement condamné ce coup d’Etat , par message secret adressé à un leader des Frères Musulmans.

Finalement, ces putschistes ont eu en définitive, l’effet d’un pétard mouillé, puisqu’ils ont comptés sur les magouilleurs de l’ancien régime dictatoriale de Moubarak et fils, les patrons des cabarets et boites de nuits ainsi que les comédiens et danseuses du ventre. Le maréchal Cissi n’avait rien de différence du sinistre Chilien Pinochet, que seulement avait emprisonné le Président légitime, ce qui nous rappelle le coup d’Etat d’Alger en 1965, Si Benbella a été interné à Boufarik, Le maréchal Egyptien incapable d’agir sans armée a cherché durant tous le mois de la pitiés, des accusations bidons contre son maitre le président Morsi.

D’Alger à Rabat en passant par Nouakchott, Damas, Khartoum, Amman, Bahreïn, Koweit et l’Arabie Saoudite, le citoyen peut prendre la température de l’état de santé de ces pays, gravement malades par le virus des régimes militaires en place qui gouvernent à contre courant et contre peuple. Des nouvelles pratiques policières décidées pour développer davantage la protection des pouvoirs appelés à DEGAGER.

Comme on peut aisément le constater, l’Egypte d’aujourd’hui, sort de l’anonymat, Après toutes les défaites provoquées par son armée de 1948 à ce jour, en passant par le grand traitre le Maréchal Amer qui s’était fait recruté par le Mossad contre des dollars, le peuple Egyptiens, le vrais peuple est sorti aujourd’hui dans la rue, il ne s’agit ni de secte ni de confrérie d’islamiste ni de terroristes, comme le prétendait le sinistre Cissi. Aidé par une corporation de pourriture de journalistes, éditeurs et patrons de chaînes de télévision, qui au mépris de toute règle déontologique, au mépris de toute élégance demandent au sinistre maréchale d’écraser les manifestants pacifiques. Attitude de basse délation politique que celle du pseudo chef du gouvernement biblaoui ou Abou el Balaoui, menaçant le peuple Egyptien.

Depuis le coup d’Etat militaire de Cissi, un carnaval médiatique est mis en place dans tous les pays arabes à l’exception du Qatar, dont nous saluons le courage. Même l’Algérie qui joue le vieux jeu de la non ingérence dans les affaires des autres pays, alors qu’un coups d’Etat militaire sanguinaire est condamné à travers les pays occidentaux.

Le maréchale Cissi, selon un brave officier des services de renseignement qui garde l’anonymat, le maréchale avait rencontré secrètement quelques jours avant le 30 juin dernier, des émissaires du Mossad sioniste qui avaient activés leurs réseaux dormant en Egypte, avaient donné leur accord pour le coup d’Etat. Une haute trahison caractérisée qui impose la comparution du maréchale devant la cours martial. Ajoute l’officier des renseignements. « Israël » en cadeau, active son satellite espion sur les places de regroupement des manifestants et sur Rafah et cela en accord direct avec le Maréchale. Autres informations dignes de foi, des éléments faisant partie des réseaux du Mossad, ont reçu des instructions de s’infiltrer armés, parmi les protestataires des Frères Musulmans dans le but d’ouvrir le feu sur les militaires et les policiers avant de se retirer en express et rejoindre leurs bases. Cette info est prise au sérieux par la Sécurité des manifestants et des recherches sont activement lancées pour découvrir les traitres qui sont suspectés de faire partie de la Moukhabarat de Omar Souleimane qui est décédé aux Etat Unis d’une mort suspecte.

L’Egypte va vers la confrontation

Certains protestataires contre le coup d’Etat, n’ont pas caché leur mobilisation vers une confrontation avec les auteurs du coup d’Etat et à arme égale, l’Egypte sombrera dans une guerre civile très prochainement, les mêmes interlocuteurs rappellent que l’armée Egyptienne est prête à rallier le peuple : « Ce sont nos enfants, ces militaires sont les enfants et parents de tous ces protestataires contre le coup d’Etat, nous leur avons enseigné la patience jusqu’à maintenant, nous savons bien que les policiers sont en doctrinés et sélectionné parmi les baltagia payés au prix fort, mais …… !»


Nombre de lectures: 787 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>