DzActiviste.info Publié le lun 2 Fév 2015

Les 6 Cartes d’Un Général Putschiste

Partager

egypt_military010_16x9Par : I..M

Un complément d’enquête effectué par un ancien officier des renseignements militaires Égyptiens, mis en retraite forcée par la nouvelle junte du Caire. Cet officier nous révèle les 6 cartes du pseudo « Abdelfattah Cissé ». Cissé est un nom réputé en Ethiopie en particulier porté par les tribus des Falacha.

« Abdelfattah Cissé » qui n’a jamais participé dans les guerres contre l’entité sioniste, et aucun des anciens officiers ne comprend comment, Cissé c’est infiltré dans l’armée Égyptiennes et a toujours assuré des postes importants jusqu’à son arrivé à la tête des Renseignements Militaires/

1er carte :

Abdelfattah Cissé, à la tête du SR militaires, un poste qui lui a facilité les contacts avec des généraux israéliens, sous couverture de coordination entre les deux armées dans le cadre du protocole du Camp David.

2ème carte :

Abdelfattah Cissé, durant la révolution des Egyptiens du 25 janvier 2011 a activé contre Moubarak, le même principe pris par Tel Aviv. Durant cette période Cissé a rencontré des émissaires du Mossad, ce qui a surpris le général Omar Souleymane patron du service secret Egyptien, lui-même devient en quelque sorte piégé par Cissé. Omar Souleymane ne tarda pas à mourir, pris d’un malaise il fut envoyé aux Etats-Unis, où il rendra l’âme sur la table du bloc opératoire. Une mort suspecte non élucidée, comme celle des officiers Egyptiens de retour des Etats Unis leur avion a explosé en plein air ! Cissé était chef des S.R Egyptiens.

3ème carte :

Cissé a permis l’agrément du parti de la liberté et de la justice des frères Musulmans, en instruisant l’intérieur et les services intéressés à ne pas poser de contraintes à la demande des frères musulmans, tout en les propulsant au devant de la scène politique, pour rafler les élections présidentielles, dont Mohamed Morsi est devenu Président Légitime

4ème carte :

Préparé et exécuter le coup d’Etat à travers la population Cairote, et des dizaines de milliers de militaires et policiers en civil qui se sont faufiler au milieu d’une faible population qui a acceptée de sortir le 30 juin 2013 dénoncer le pouvoir des frères musulmans, après avoir reçu le feu vert de la CIA et du Mossad.

5ème carte :

A travers le coup d’Etat contre la légitimité des frères musulmans, Cissé a ordonné à la police de ne pas intervenir à Rabiâ al Âdaouia, tout le long du mois du Ramadhan, non pas parce qu’il respectait le mois sacré, mais pour permettre de regrouper plus de militants, sympathisants, et amis des frères musulmans, afin qu’il commettra son génocide après. Durant plus d’une dizaine de jour, Cissé a reçu une solidarité et une assistance d’Israël.

6ème et dernière carte

Recommandation du Mossad à Cissé, l’un des rapports qu’il avait reçu du Mossad, lui ordonnant de raser la ville de Rafah l’Egyptienne, le rapport du Mossad, comprenait aussi un schéma et le nombre des galléries entre les deux villes de Rafah, ainsi que des noms de combattants Palestiniens, et des Egyptiens. Pendant cette période, le Mossad avait activé ses réseaux de traitres pour exécuter des opérations éclaires prés de Rafah l’Egyptienne et au centre du Sinaï, Notamment le sabotage du pipe line du gaz allant vers Israël. Un acte léger pour embrouiller l’opinion Egyptien et international. Ne voyant aucune réaction positive, Cissé monte au créneau, suivant les orientations qu’il avait reçu : emprisonner tout ceux qui s’opposaient à son coup d’Etat, en instruisant les magistrats marionnettes et corrompus à condamner à mort des centaines voir de millier de citoyens manifestants contre le pouvoir dit militaire. Il va plus loin, « Israël’ » veut de lui plus, après la déclaration de la Grande Bretagne de retirer le Hamas de la liste des organisations terroristes, Cissé doit incriminer la résistance Palestinienne l’aile militaire du Hamas, pour donner le feu vert à « Israël » de bombarder à sa guise Ghaza.

Cissé tient une carte supplémentaire, celle d’une invasion prochaine de la Libye, sous prétexte, d’incursion de groupe armé Libyen en territoire Egyptien. Cette intervention désirée et approuvée par « Israël » pour contrecarrer et saboter la mission secrète entamé actuellement par l’Algérie, pour réconcilier les Libyens. Cette mission a avancée quand même.

Enfin la venue de Cuissé en Algérie, selon notre source, était désirée par Tel Aviv, pour connaitre la position exacte de l’Algérie. Mais le plan Cissé Netenyahu a été déjoué en Algérie. Cette dernière n’a pas émis une opposition pour une relation gazière, sachant bien sûr que l’Egypte doit honorer ses engagements de fourniture du gaz à l’entité sioniste.


Nombre de lectures: 861 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>