DzActiviste.info Publié le mar 27 Mai 2014

Les Commerçants du Football en Algérie, que veut Sellal ? (par Mohamed Ibn Khaldoun) que Veut Sellal !?

Partager

Bien que l’Algérie soit qualifiée à la compétition mondiale qui se déroulera bientôt au Brésil. La formation dite Algérienne est d’abord composée d’un produit importé, comme si pendant le demi-siècle de l’indépendance Dzair n’a pas enfanté de joueurs bien nationaux et locaux. Ce qui m’a motivé à rédiger ce papier c’est le comportement de la sélection arrêtée qui déjà avant de s’envoler pour le Brésil, insistait sur la quote part que devrait recevoir chaque joueur importé, une polémique à ce sujet a dévoilé une prochaine tempête. Car ces joueurs importé ne semblaient pas jouer pour la patrie mère ni pour le vert blanc, mais pour le pognon qui sera déduit de la part des Algériens qui vivent une vrai misère à l’intérieur du pays. A cet effet le chef du gouvernement M. Sellal a rendu visite à cette sélection, car au nom du pouvoir, du quatrième mandat, Sellal compte beaucoup à ce que le climat chez les jeunes change vers le football, histoire de montrer au monde que les Algériens heureux ne manquaient de rien. Constatant que cette fois-ci il y a moins d’heureux parmi la population puisque les drapeaux sur les façades des commerces, immeubles et voitures n’ont pas fait leur apparition, Sellal sûrement, craint l’échec se retournant vers le pouvoir du 17 avril. Oubliant que cette population accuse un ras-le-bol populaire généralisé, des promesses qui ne seront jamais réalisées, à l’exception de la réduction de la durée du service national, d’ailleurs rejeté par les jeunes et en particulier les universitaires qui revendiquent l’annulation de la limite d’âge pour ceux qui désirent faire carrière dans les institutions militaires. Limité à 23 ans c’est quasiment irréalisable, car la majorité n’obtiendra sa licence qu’à l’âge de 24 ou 25 ans voir, le Master à 26 ans et plus. Pour ces universitaires et toute cette jeunesse, le temps de fêter les victoires du foot, qui ne font que le bonheur des joueurs certes Algériens mais formés dans des centres de formation Français, cette façon de faire des organisateurs est désormais révolue.. Ils leurs disent : »Vous avez joué avec le pouvoir, et maintenant vous vous servez du mondial, Fakou ! »


Nombre de lectures: 191 Views
Embed This