DzActiviste.info Publié le lun 19 Mar 2012

Les enfants

Partager

_
Lu, aujourd’hui, dans le métro, ces vers de Victor Hugo encadrés à l’intérieur d’une rame :

Les enfants chancelants sont nos meilleurs appuis. 
Je les regarde, et puis je les écoute, et puis 
Je suis bon, et mon coeur s’apaise en leur présence ; 
J’accepte les conseils sacrés de l’innocence



Comment ne pas penser à ce qui s’est passé aujourd’hui à Toulouse ?


L’horreur. 
Quel est donc ce monde où l’on tue des enfants ? De sang-froid.
Une pensée, une prière, une invocation pour les victimes, pour leurs parents et proches, pour celles et ceux qui les pleurent.


_


Nombre de lectures: 290 Views
Embed This