DzActiviste.info Publié le jeu 1 Août 2013

Les gens, maître, ne pensent pas tous de la même manière.

Partager

ali-yahia-abdenour-souhil-elwatanBonsoir, D’abord je crois que je suis assez touché pour immanquablement, ne m’intéresser qu’à cela : cette actualité nationale et internationale, tahar plus âgé que moi, assez érudit ne finit pas aussi de se documenter depuis que la maladie l’avait forcé à l’oisiveté. Il était avant, il y a assez de temps de ceux que l’on appelle par ici chefs de daïra. Et il m’avait avoué une fois, qu’il s’intéresse toujours à autre chose que de passer son temps avec la politique. C’est vrai que j’aurai aimé faire des tas d’autres choses, lire sur d’autres sujets, sortir, rencontrer des gens intéressants, voyager, aller en vacances. Mais tout se passe même si ce n’est pas toujours vrai, comme si d’abord il faut avoir beaucoup de moyens pour cela, et que c’est quasiment interdit pour moi et tous ceux de ma classe. Interdit ? Parce qu’il y a eu cette guerre qui n’en finit pas encore aujourd’hui, l’insécurité, la perte de confiance en soi et en les autres, ces bobos qu’on contracte souvent à partir de la cinquantaine lorsque le poids des années nous oblige à nous sédentariser. Bref, passons, je ne voulais pas parler de ce sujet intéressant, sur lequel il faut plus se pencher une fois. Je voulais dire simplement mon impression chaque fois que je tombe sur un article (1) de maître Ali Yahia Abdenour. Chaque fois j’aime assez même si c’est toujours le même sujet les mêmes mots, les mêmes générales dénonciations sans étoffer son texte de beaucoup d’exemples bien précis. Non maître, les algériens ou du moins beaucoup d’entre nous ne vivent pas comme sous la colonisation française : lors du décès d’ Henri Alleg, au fil des lectures j’ai appris des mots assez justes de lui à propos de notre pays ou souvent la mal vie, la mauvaise foi des gens nous font voir que les misères en nous aveuglant de leurs paroles. Alors qu’aussi l’Algérie peut être si belle pour ceux bien intentionnés et qui ont des projets.
A une Question. Dans un entretien accordé à L’Humanité en 2012 :

De nombreux Algériens estiment, cinquante ans après, que les promesses de l’indépendance se sont envolées . Partagez-vous cet avis ?

Henri Alleg avait répondu. Je crois qu’il est dangereux de penser ainsi. C’est le refus total de voir ce que l’indépendance a apporté à l’Algérie. On ne peut pas dire que les choses n’ont pas changé. On ne peut pas dire que l’indépendance n’a rien apporté aux Algériens. Bien sûr, la jeunesse rencontre de graves difficultés, des choses doivent être changées, des luttes devront encore être menées. Mais l’indépendance reste pour l’Algérie une conquête historique inestimable.

Pour vous dire maître tout aussi intéressants et engagés que sont vos textes, ils peuvent parfois manquer d’objectivité. Mais oui maître notre respect est grand pour tous les martyrs qui s’étaient sacrifiés pour que l’Algérie vive et qui n’avaient rien pris. Mais tous les êtres ne sont simplement pas capables d’être à leur hauteur, ou d’accepter de se sacrifier ou, ou, ou…

De Boghni le 1 août 2013
Amokrane nourdine

1) http://lequotidienalgerie.org/2013/07/31/ali-yahia-abdenour-il-faut-appeler-a-un-pacte-historique/


Nombre de lectures: 735 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>