DzActiviste.info Publié le sam 28 Avr 2012

Les habitants expropriés réclament leurs indemnisations

Partager

Émeutes à Draâ El Diss (Tachouda)

Les habitants expropriés réclament leurs

indemnisations

le 26.04.12 |

Source EL WATAN cliquer sur le lien ici >>> 

Les protestataires ont dénoncé les promesses non tenues des autorités de la wilaya.

De graves émeutes ont ébranlé avant-hier, aux environs de 14h 30, la localité de Draâ El Diss, lieu d’implantation du barrage portant le même nom dans la commune de Tachouda, daïra de Bir El Arch. Les habitants des douars et mechtas épars de Bouregaâ, Lemgalie et Soltani ont bloqué la route menant au barrage, empêchant les ouvriers de se rendre à leur lieu de travail, en signe de protestation contre des promesses non tenues des autorités de la wilaya dans le cadre de leur expropriation pour la construction du barrage.

Parmi ces promesses, les habitants avancent plusieurs points, dont la prime de 70 millions de centimes, l’échange de terre contre terre, pour 364 habitants, c’est-à-dire du lieu de l’implantation du barrage vers un autre endroit ainsi que des habitations pour des jeunes au nombre de 60, qui viennent de convoler en justes noces. Face à cette situation de blocage, même les éléments de la brigade d’intervention rapide, dépêchés depuis la ville d’El Eulma pour libérer la route, se sont heurtés aux émeutiers. Les gendarmes ont alors fait usage de bombes lacrymogènes pour les disperser.

Ces derniers ont répondu par des jets de pierres et ce fut une véritable confrontation. Les gendarmes se sont mis à pourchasser les manifestants à travers champs dont certains ont été poursuivis jusqu’à l’intérieur même de leurs habitations.
Plusieurs blessés ont été enregistrés parmi les manifestants dont certains ont été transportés en urgence à l’hôpital Saroub El Khatir d’El Eulma, a-t-on appris auprès des habitants. Par ailleurs, 38 personnes parmi les manifestants ont été appréhendées, selon la même source. Il convient de noter que la situation reste très tendue sur les lieux en raison de la colère et du mécontentement manifesté par la population, qui ne veut en aucun cas céder sur ses droits.                     
 
par: L. Bourdim

VOS RÉACTIONS 1

 


Nombre de lectures: 1298 Views
Embed This