DzActiviste.info Publié le dim 28 Oct 2012

Les lendemains

Partager

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan le 28.10.12

Juste après le 1er Novembre, on est en guerre. Au lendemain du 5 Juillet, on est indépendants et au lendemain du 1er janvier, on est tout neufs et pleins d’ambitions. Mais qu’est-on au lendemain de l’Aïd ? On peut se sentir pardonnés de nos péchés, lavés et repassés comme une chemise propre, c’est d’ailleurs la fonction de cette fête religieuse, genre de nettoyage à sec qui coûterait 50 000 DA par famille. L’on peut aussi se sentir repus et protéinés, pour ceux qui ont pu acheter un mouton, ou désespérés au point de se suicider comme ce père de famille qui s’est ôté la vie parce qu’il n’avait pu acheter un mouton.

Pour lui, il n’y aura pas eu de lendemain, il aura réglé définitivement ce problème en se sacrifiant lui-même, jouant le rôle de la bête immolée en l’honneur du dieu du Temps linéaire et du Mimétisme horizontal. Mais pour les autres, tous les autres qui doivent affronter l’avenir, le problème est resté intact, que faire un lendemain ? Si cette année les commerçants ont été forcés d’ouvrir, et un certain nombre d’entre eux l’a fait, le problème est resté le même, que faire après une célébration si ce n’est attendre la suivante et compter les moutons morts pour s’endormir ? Dans l’Algérie profonde, qui n’est pas le contraire de l’Algérie superficielle, l’on a souvent attendu un lendemain.

Dans les années 1970, on devait dépasser la Corée, l’Espagne dans les années 1980, la France, ex-colonisateur, dans les années 1990, et se dépasser soi-même pour monter sur la Lune en l’an 2000 et y placer une daïra et construire des logements pour les rêveurs. Ces lendemains ne sont jamais arrivés. A leur place, des lendemains tristes de fêtes où le sang sèche aussi vite que les larmes des déçus de la promesse permanente. De toute façon, le pétrole est épuisé et les moutons qui ont été décimés ne repousseront pas. Nous n’avons pas vraiment de futur, que faire finalement d’un lendemain ?

Chawki Amari


Nombre de lectures: 266 Views
Embed This