DzActiviste.info Publié le dim 17 Fév 2013

LES MEMBRES DE l’OVIF S’INDIGNENT ET Rejoignent le communiqué de la LADDH ORAN

Partager

Suite à l’information donnée sur le viol de deux camerounaises, suivi du refus de la gendarmerie d’enregistrer la plainte des victimes, les membres de l’observatoire des violences faites aux femmes, s’indignent du comportement HONTEUX de la gendarmerie, et interpellent les Plus hautes autorités pour prendre toutes les mesures qui s’imposent, afin que ces victimes soient réhabilitées dans leurs droit, à la protection par tous les services de sécurité confondus, tant qu’elles se trouvent sur notre territoire.

il s’agit là du devoir de l’État, auquel il ne peut en aucun cas se soustraire, celui d’assurer la sécurité des migrantes africaines qui se trouvent sur le sol algérien.
il s’agit là du devoir de l’État aussi, de s’assurer que pareils comportements ne se reproduisent afin que d’autres migrantes n’aient à rencontrer ce genre de difficultés, qui font honte à nos institutions.

il est expressément ATTENDU du ministère de l’intérieur d’enquêter sur l’attitude des gendarmes qui ont refusé de faire leur travail, pour lequel le contribuable attend le maximum, ainsi que sur les circonstances qui ont permis ce manquement.
Il est ATTENDU aussi du ministère de la justice, de se saisir de l’affaire dans les meilleurs délais. Afin que justice soit faite.

LA PORTE PAROLE
DE L’OVIF
CHERIFA KHEDDAR


Nombre de lectures: 376 Views
Embed This