DzActiviste.info Publié le dim 1 Déc 2013

Les responsables algériens utilisent peu Twitter

Partager

reseaux-sociaux-twitter-algerieSi certains politiciens tardent à s’y mettre, c’est qu’il existe entre les politiques et Twitter une bonne dose de méfiance. Ils appréhendent l’outil, n’osent pas se l’approprier et délèguent en général l’actualisation de leur compte à leurs collaborateurs.

Il y a aussi cette crainte de ne pas maîtriser son image sur le web. Toutefois, certains hommes politiques, il est vrai parmi les plus jeunes, ont su apprendre et maîtriser ces outils et savent les utiliser à bon escient. En Algérie, Mohamed Amine Hadj Saïd, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a choisi d’investir les réseaux sociaux de manière massive en ayant un compte facebook et twitter.

Le ministre a compris une chose fondamentale : à la grande différence de la télévision et de la radio qui  sont des médias de masse, Twitter est un média d’influence. Le ministre a surtout une stratégie d’affichage sur les réseaux et veut montrer qu’il est connecté. Il s’abreuve la twittosphère de ses avis, de ses agendas, de ses  passages médias, et de ses derniers articles.
Plus de 30% des comptes en Algérie ne sont pas utilisés régulièrement. Les hauts cadres de plusieurs ministères et autres institutions étatiques en possèdent mais ne les utilisent pas pour communiquer dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions officielles.

Nous remarquons que cette réticence officielle ou abstention à communiquer et à échanger est déjà de mise dans toutes les administrations. Il n’y a qu’à visiter les sites web dont le contenu le plus mis à jour sont les CV de ministres et le compte rendu de leurs visites dans les wilayas. Toutes les autres informations, pourtant les plus utiles aux citoyens et au développement du pays, passent à la trappe.

Kamel Benelkadi

El Watan 01 12 2013


Nombre de lectures: 890 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>