DzActiviste.info Publié le mer 21 Mar 2012

Les syndicats éducatifs exigent d’enseigner aux élèves « les secret de l’histoire algérienne

Partager

Les syndicats éducatifs ont appelé à la nécessité d’inclure les leçons de l’histoire d’Algérie dans les trois phases du programme éducatif, quelconque soient leurs avantages ou inconvénients.

Les syndicats ont revendiqué la reconsidération des leçons actuelles, qui sont pratiquement incompatibles avec l’évolution sociale récente, alors que d’autre syndicats ont vivement appelé à ajourner la révélation des faits de l’histoire et la révolution algérienne jusqu’à la phase universitaire, afin d’éviter le choc de l’élève en un âge précoce.

Le chargé de communication du conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest), Messaoud Boudiba a appelé, lors de sa déclaration à Echorouk,à la nécessité d’inclure l’histoire algérienne dans les leçons, au motif qu’elle désigne une force ,qui préserve la cohérence de la nouvelle génération.

Le premier responsable du syndicat, a révélé que les faits historiques sont le pilier des nations et des civilisations, soulignant dans le même contexte, que les nouvelles générations ont totalement le droit d’être au courant de toute information sur l’histoire de l’Algérie notamment les accords d’Evian.

Quant au président de l’UNPEF, Sadek Dziri, les secrets de l’histoire doivent être objectivement inclus dans le programme des études. « L’élève doit examiner toute chose qui pourrait accroitre l’esprit national », a indiqué la même source.

Nachida Kouadri/version française/H.Rachel.
19 03 2012


Nombre de lectures: 491 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>