DzActiviste.info Publié le dim 26 Mai 2013

Les tentations d’un général pas comme les autres.

Partager

Par Said Radjef

armeJe déguste un whisky et je songe à toutes les opportunités qui s’offrent à moi depuis quelques jours. Tout le monde est malade. Bouteflika, Tewfik, Gaid Salah, Tafer…ont déjà un pied dans la tombe alors que les autres sont à ma merci. Il suffit d’étaler sur la place publique leur passé de soldats zouaves pour les éliminer de la course au pouvoir. C’est merveilleux ce qui m’arrive, d’autant plus depuis quelques jours la France ne cesse de me faire des appels du pied pour annexer tout le pays. Je ne suis pas tenté, c’est la providence qui m’offre sur un plateau le pays. C’est la prophétie qui est en train de s’accomplir. Mon destin est de gouverner comme un empereur le pays.

Tout le monde dénonce le côté perfide et obscur de la tentation. Moi, je trouve que la tentation a beaucoup de vertus, surtout lorsqu’il s’agit d’un général comme moi, plein d’audace et d’ambitions. J’irais jusqu’à dire que la tentation est une partie nécessaire dans la vie pour réussir et devenir le guide suprême d’un pays. La tentation ne rend pas les yeux aveugles et n’endurcit le cœur des enfants des hommes, et n’emmène pas les hommes et les femmes dans les voies larges pour qu’ils périssent et soient perdus.

Le diable ne peut pas me gouverner, je suis le diable en personne. Je ne lis pas, je ne me documente pas et je gère tout un pays sans rendre de compte à personne. Je torture et j’assassine des gens par milliers et on m’accueille comme un héros. J’ai zigouillé les moines de Tebhirine, la France m’innocente aux yeux du monde. Mon corps ne domine pas mon esprit et mon esprit ne domine pas mon corps. Au fait, je suis le diable en personne. Dans mon destin il est inscrit qu’aucun esprit maléfique ne viendrait me barrer la route. Comment ne pas accepter une telle évidence alors que Larbi Belkheir , Smail Lamari , fins limiers, seuls capables de me piéger, ont été simultanément emportés par la mort. Même Ait Ahmed, seul en mesure de me créer des ennuis, est malade et sa voix est à peine audible. N’est ce pas là un signe de la providence !

Oui, je vais prendre le destin du pays en main. Je n’ai aucun adversaire en face de moi, ni au sein de l’armée ni au sein de la société civile. Bientôt, je vais nommer un président qui va me servir de façade démocratique. L a DGSE ou je compte de nombreux amis, va me prodiguer des conseils pour former le nouveau gouvernement. Je vais exiler Said Bouteflika et lui faire porter la responsabilité de la faillite de l’Etat ; je vais draguer quelques opposants…Je placerai Zeroual et Betchine en résidence surveillée et j’assassinerai les éléments qui gênent en faisant croire à la thèse djihadiste …Vous savez, c’est grâce à tous les attentats que j’ai commis au nom des GIA, de l’AIS et du MIA que je suis devenu ce que je suis aujourd’hui…


Nombre de lectures: 1742 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 1 Comments
Participer à la discussion
  1. Nacer dit :

    Il ne reste que TERTAG … c’est surement lui!!!

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>