DzActiviste.info Publié le mar 31 Jan 2012

Les "torchons" de la honte

Partager
Les quotidiens arabophone « Echourouk » et « Ennahar » ont reçu de l’argent de Kadafi pour défendre l’image du régime déchu. 
Des documents secrets, sont découverts par les anciens « rebelles », dans les bureaux du comité populaire chargé de la communication à Tripoli. 
Ces documents, datant du 2 mai 2011, citent nommément Mohamed Mguedem, directeur d’Ennahar, plus connu en Algérie sous le pseudo d’Anis Rahmani, et Ali Fodil, directeur  d’Echourouk, et indiquent qu’ils ont reçu un premier versement, à travers la chambre commune Algéro-Libyenne.
La deuxième tranche devait être payée par le responsable de la sécurité à l’ambassade de Libye à Alger
Ces deux quotidiens avaient pour mission, en contre partie des sommes reçues, d’améliorer l’image de Kadafi et surtout de dramatiser les risques que pourraient constituer la chute de son régime. Les lecteurs et observateurs auront, en effet, remarqué que ces deux journaux, proches des services de sécurité algériens, ont fait le boulot . Pendant des mois, ils ont tenté de salir l’image de l’opposition libyenne et ont défendu l’ancien dictateur.


Nombre de lectures: 308 Views
Embed This