DzActiviste.info Publié le mer 26 Déc 2012

L’ÉTAT SONATRACH, LE PEUPLE ET LA PRESSE NATIONALE

Partager

 


Après la série de révélations par la presse sur «La Gestion des Associations de Sonatrach avec les partenaires étrangers», dévoilant le pillage en règle du trésor public de l’entreprise du Peuple par le biais de milliers de marchés en gré à gré, d’après la documents en possession du journal, le Comité Exécutif de Sonatrach s’est réuni le 12/01/2012, ou dans son ordre du jour figuré le point de la gestion des marchés publics dans les Associations, organisées en forme de Groupements et/ou en Organes Operating Conjoints (OOC), une forme commerciale inconnue dans le code de commerce !

Lors de la susdite réunion, Ledit comité exécutif a décidé de charger la direction centrale des marchés de Sonatrach (MAC) de faire un point de situation sur le répétitif sujet des anarchiques passations de marchés en infraction à la législation en vigueur, entrainant des dilapidations des deniers publics.

Le 2/02/2012, le directeur central des marchés de Sonatrach, Mr Y. YACI, adressa AU PDG de l’entreprise un compte rendu synthétisé de quatre pages référencé n° 098/MAC/2012 dans lequel il relate clairement les différentes dérives connues sur le sujet des marchés publics dans les Associations de Sonatrach avec les partenaires étrangers disant clairement que : Certes, il a été constaté par nos soins que l’écrasante majorité des marchés passés dans les groupements et OOC, sont formalisés par appels d’offres en consultation restreinte et des conventions cadres, ce qui est vraiment PROBLEMATIQUE, terme utilisé par ledit directeur envers cette alarmante situation.

Les comités de marché et les conseils de gestion des groupements et OOC, font appel à des fournisseurs pré-qualifiés par eux, entre les parties, en violation des annexes contractuelles relatives à la gestion des marchés publics dans les associations, sans passer par la publicité légale le (BOMOP) ni par le hors la loi (BAOSEM de CHAKIB KHELIL…), aucun reporting global sur le sujet n’existe au niveau de la direction centrale gestion des Associations qui dépend organiquement et confusément  de la DG/SH, ni d’alerte d’audit interne si cher aux deux ex PDG de Sonatrach Spa (MM. MEZIANE et CHEROUATI)

Aussi, il a été constaté que les délégations de pouvoirs de signatures pour les exorbitants montants n’existaient pas, et les managers des Associations signaient pour de monstrueux montants sans réserve en violation de la décision n° 47/DG du 13/01/2011 portant application amendement de la décision A-408 (R16) et des directives du Vice-président de l’Activité Amont.

Alors que la direction générale de Sonatrach n’accordé aux Administrateurs délégués des groupements et OOC pour la partie Sonatrach le pouvoir de signature qu’à un montant de 1 Millions de Dollars, nous trouvons sur site des Administrateurs délégués de Sonatrach signer des facturations au-delà des montants autorisés sans aucune habilitation à le faire (2 Millions de dollars US).

Dans son compte rendu, les deux principales propositions de Mr le directeur central des marchés adressées au PDG de Sonatrach, Mr ZERGUINE Abdelhamid en l’occurrence, sont les suivantes :

–         Il y a urgence d’UNIFORMISER les procédures sur les marchés publics au niveau des groupements et OOC, car actuellement, chacune possède sa procédure validée par son Conseil de Gestion, décidant hors normes.

 

–         Revoir à la baisse le montant autorisé pour l’Administrateur délégué pour la partie Sonatrach, à 500.000 Dollars US (elle est actuellement à 2 Millions de dollars US), au delà de ce montant, la décision relève de la DG de l’entreprise a travers les pouvoirs fondés.

Mr le PDG de Sonatrach, après avoir pris connaissance du susdit compte rendu de son directeur central des marchés, signifia le 8/02/2012 par un soit transmis dans lequel, il affirme son accord total sur les propositions de redressement de cette grave situation enregistrée au niveau des associations, disant, me présenter les nouvelles procédures finalisées lors de la prochaine réunion du Comité Exécutif, afin d’aller ensuite à leur validation par le Conseil d’administration de Sonatrach Spa « la 2éme sphère de décision dans la chaine des responsabilités de gestion des biens et deniers de Sonatrach, après l’Assemblée Générale des Actionnaires, la 1ére sphère de décision, ABSENTE !!! Mais rien n’a été fait à ce jour, BP partenaire de SH à In Salah Gaz continu de dilapider dans tous les sens avec la bénédiction de managers algériens !!!

L’effet d’annonce du nouveau PDG de Sonatrach, Mr Abdelhamid ZERGUINE, lancé lors de sa dernière conférence de presse, s’agissant d’investissement en fonds propres de l’entreprise pour la période 2012/2016 (PMTE) s’élevant à 68 Milliards de dollars US, ne semble guère logique, car la première chose à faire à ce niveau mondial de gestion par ledit PDG, c’est d’annoncer d’abord le nom des nouveaux collaborateurs proches qui auront à mener la barque avec lui.

En plus de mettre à jour l’organisation structurelle adéquate, il n’y a eu aucune retouche en ce sens dans la défaillante macrostructure, qui érigeant la Division  Associations qui était sous contrôle du vice-président Amont (une structure opérationnelle) en une Direction Centrale Gestion Associations, dépendant directement du PDG (Convertie en structure fonctionnelle), une gravité sans précédent dans la gestion des gisements en associations, désormais livrés aux partenaires étrangers de Sonatrach, même M. ZERGUINE n’a pas remédié !

Sur les 68 Milliards de dollars prévus pour susdit investissement, combien d’argent va-t-on payé pour les études des projets envisagés par la nouvelle direction de Sonatrach pour les cinq prochaines années à venir…….…………..???

Sonatrach se démêle dans de petits problèmes d’acheminement de pièces de rechanges vitales pour les machines tournantes dont beaucoup sont à l’arrêt au sud comme au nord touchant fatalement la production, que dire pour arriver à gérer de grands projets pétroliers et gaziers en EPC dans un proche futur (sous le chantage des forces occultes externes…. !) alors que la tutelle n’arrive même pas à gérer la consommation énergétique quotidienne des pauvres citoyens lambda que nous sommes durant le précédent ramadhan infernale en chaleur et mercuriale, et coupures fréquentes sur différents lieux du pays !

SVP, Cessez  de mentir au peuple Messieurs Youcef YOUSFI et Abdelhamid ZERGUINE, ministre de l’énergie et des mines et PDG du groupe Sonatrach, votre seule stratégie c’est de gagner du temps comme l’ont fait vos prédécesseurs, pour que d’autres viennent après vous dans 5 ou 10 ans pour dire que vos choix étaient médiocres.

Quant à la nouvelle loi sur les hydrocarbures autorisant l’exploitation des gaz de schiste, énergie non conventionnelle, exploitation que même les pays développés ne veulent pas chez eux à leur tête la FRANCE, c’est la pire des catastrophes que va connaitre l’Algérie, une perte d’argent et pollution de sa nappe phréatique certaines, avec l’aide du maladif laisser aller dont brillent le management de Sonatrach et sa tutelle depuis des décennies. On y reviendra ….. !

Ce qui a été révélé par le tribunal de Milan concernant les pots-de-vin versés aux cadres dirigeants de Sonatrach (200 Millions de dollars US), n’est qu’une aiguille dans une botte de foin par rapport à la réalité cachée par les quinze (15) propriétaires de la riche-pauvre Algérie comme on dit depuis longtemps.

EL FAHEM HAFHAM …! EL FAHEM HAFHAM …! EL FAHEM HAFHAM …!

M. LEFHEL


Nombre de lectures: 273 Views
Embed This