DzActiviste.info Publié le mer 2 Avr 2014

Lettre ouverte aux « gouverneurs » de l’Algérie.

Partager

Le walou de Souk Ahras Youcef L’Asnami

Messieurs,

J’allais écrire Mesdames, Messieurs mais je doute qu’il y ait une femme parmi vous. Alors je me contente de vous interpeller en tant qu’hommes de l’ombre. Mais qui êtes vous au juste ? Des généraux ? Des conseillers ? Des ministres ? Des anonymes technocrates ? Je vous reconnais une seule prouesse mais de taille : le fait que l’Algérie puisse encore « fonctionner » sans Président, sans gouvernement, sans parlement digne de nom, sans ministres, sans Walis, sans présidents d’APC ! L’Algérie fonctionne grâce à vous.

Grâce à vous, la rente énergétique est utilisée à bon escient. Le peuple est nourri de produits majoritairement importés. Les étals des magasins regorgent de gadgets chinois, syriens, turcs, et parfois italiens. . Les salles de classe sont bien remplies. Les programmes scolaires sont régulièrement mis à jour. L’Université continue de produire des cadres à profusion. Les chercheurs continuent de chercher et parfois de trouver. Les femmes sortent le soir. La presse est libre. Les réseaux sociaux font fureur. On peut bloquer librement qui on veut sur facebook, twitter et même youtube. Les manifs dans les rues sont tolérées et même encadrées. Les juges jugent. Les avocats défendent. Les écoles de permis de conduire remplissent. Les médecins soignent. Les chirurgiens dentistes économisent sur les produits anesthésiants.  Nos ambassades délivrent les passeports bio métriques et des attestations de tout genre en un temps record.  Bref..  Tout baigne… Wel Hamdou Li Allah ! El Hamdou Li Allah ou Ileikoum.. Vous avez réussi une  Mou3djiza : faire fonctionner un pays sans que l’on sache qui est derrière ce fonctionnement. Sellal a joué le rôle de Premier ministre presque sans faute. Les conseillers « spéciaux » du Président de la République aussi. Même nos ministres se sont prêtés à ce jeu puisqu’on les voit à la télé inaugurer des tronçons d’autoroutes, des cités dortoirs, des mosquées et parfois des hôpitaux. Rarement des centres culturels, des cinémas ou des piscines. C’est vrai. On ne peut pas tout faire…

Je suis sûr que les « analyses » que vous lisez ça et là sur la « réalité du pouvoir en Algérie » vous font sourire. Surtout si ces analyses viennent de journaux  étrangers considérés comme sérieux.

Mais alors, Messieurs les « gouverneurs », puisque grâce à vous et l’extraordinaire efficacité dont vous faites preuve pour diriger le pays en « pilotage automatique », pourquoi ne pas breveter cette prouesse historico-économico-socio-technique ? C’est une des « constantes nationales » que l’on peut vendre à l’étranger. Cela  augmentera la part des exportations nationales hors pétrole et gaz, et diminuera d’autant notre dépendance de cette tare tombée du ciel !  Profitant de cette liberté que vous avez bien voulu nous « donner », j’ai un autre vœu à formuler : faire renter une femme dans votre cercle fermé. Mais pas Khalida SVP. Elle se prend vraiment pour une ministre. Peut-être que l’on saura un peu plus sur les techniques du « pilotage automatique ».

Sincèrement

Youcef  L’Asnami

_______________________

PS.  Lors de son dernier meeting à CHLEF, M. SELLAL aurait déclaré  “Il faut laisser les jeunes vivre. Après la sécurité et la stabilité, le prochain mandat de Bouteflika apportera le bonheur aux Algériens” . Le 4eme mandat sera donc celui du bonheur ! Il était temps !!!


Nombre de lectures: 212 Views
Embed This