DzActiviste.info Publié le ven 24 Mai 2013

L’Europe est trop pourrie, mais que ça sent bon !!

Partager

A la lecture des articles sur l’actualité en Europe en général, ou se succède quotidiennement de grosses manifs, des crimes et autres atrocités, on se demande s’il est exagéré de tenter de faire la parallèle avec les autres continents ou juste à l’autre rive de la mediterannée, ou certes,de pays entiers partent à la dérive, ou la barbarie est devenue industrielle et non pas des « actes isolés » d’un fou ou d’un djihadiste de circonstance juste pour effrayer un peu plus une population qui continue à faire comme si le monde est toujours le meme monde et n’a pas encore compris qu’il est illusoire de continuer coute que coute à vouloir vivre comme avant, alors qu’il y’a urgence à modifier ses ‘habitudes vestimentaires et alimentaires » comme avait préconisé jadis, bien visionnaire pour le coup, mais piètre homme politique, Ali Belhadj le cheikh imberbe du FIS Algérien,

si je reviens en arrière en rappelant l’avènement de l’islamisme en Algérie, c’est pour mieux situer le contexte, et comment une ère commence sans qu’on comprenne forcément qu’on y est plein dedans et encore moins savoir son cheminement

pour l’islamisme et ses dériv(és), les Algériens n’ont pas besoin de livres d’histoire, contrairement aux voisins tunisiens par exemple,ils l’ont vécu individuellement et collectivement jusqu’à plus soif c’est d’ailleurs, une des principales raisons qu’on a pas eu un « printemps arabe » comme si c’était une partie de domino !

alors, quel est le fil conducteur de ce billet avant de m’égarer, me connaissant aller vite de l’extreme à l’autre, en fait, je me demande si les « faits divers » en Europe et meme en amérique du nord ne sont pas une remise en question de l’émigration musulmanne d’une façon ou d’une autre, pendant que la nationalité accordée souvent avec d’étranges facilités ne facilite pas les remises en question des droits

ce que je dit la est dans toutes les tetes, dans tous les esprits, mais n’ayant aucun argument ni preuves pour l’etayer, on le dit à soi et on feint vite de l’oublier, parce qu’il n’y a pas de ‘plan B’, c’est souvent dans ce genres de circonstances, que la solution, si solution il y’a, vienne d’un phénomène imprévisible

avec les crises économiques en occident, certains auraient pensé, appréhendé ou souhaité ( c’est selon ) qu’il y’aurait un reflux migratoire, les choses sont comme on le constate, inextricables, d’un coté dégradation de situations économiques mais à un niveau encore enviable (pour combien de temps encore ? ), de l’autre,un mal etre, un manque de liberté cruel, enfin rien à quoi s’accrocher vraiment ( exception pour la famille )

à moins d’etre indifférent à la violence, à l’injustice ou à la guerre, les pays arabes et musulmans en général, ont tous comme par hasard ces tares en commun, et presque tout le monde croit à tord ou à raison, connaitre les causes

ah, et le titre du billet me direz vous ? pour revenir encore plus en arrière, c’est une blague en forme de boutade, d’un refuznik ( harraga de l’ère soviétique ) à qui on avait demandé pourquoi il avait quitté son pays socialiste pour cet Occident capitaliste, pourri par l’argent et la sur-consommation,

il avait simplement répondu : oui, l’occident est pourri, mais qu’il sentait bon.


Nombre de lectures: 294 Views
Embed This