DzActiviste.info Publié le mer 22 Jan 2014

L’excédent commercial de l’Algérie s’effondre en 2013

Partager

L’excédent commercial de l’Algérie a chuté de 48,51% en 2013. Une évolution inquiétante due à la fois à la baisse des exportations de 8,28% et la hausse des importations de 8,9%.
L’Algérie entame 2014 avec une mauvaise nouvelle. Son excédent commercial a chuté de 48,51% en 2013 à seulement 11,06 milliards de dollars contre 21,49 milliards de dollars en 2012, selon les chiffres des Douanes algériennes. A l’origine de cette forte baisse, la hausse des importations de 8,9% et le recul des exportations de 8,28% au cours de l’année écoulée, a précisé la même source à l’agence Algérie Presse-service (APS).
En 2013, l’Algérie a exporté principalement des hydrocarbures (96,72%) pour 65,92 milliards de dollars, contre 71,86 milliards en 2012, et ses importations sont passées de 50,37 milliards de dollars en 2012 à 54,85 milliards en 2013. La facture d’importation des produits alimentaires a encore augmenté de 6,2%, à 9,58 milliards.
Année électorale
La chute de l’excédent commercial pourrait pousser le gouvernement algérien à revoir sa politique de subventions sociales qui lui coûte chaque année plus de 18 milliards de dollars. Il pourrait aussi revoir à la baisse les investissements publics et réduire le budget de l’équipement. Mais sans doute pas en 2014, une année électorale au cours de laquelle le gouvernement devrait encore dépenser sans compter pour garantir la paix sociale.
Ces chiffres du commerce montrent l’extrême dépendance de l’Algérie vis-à-vis des hydrocarbures et de l’extérieur pour nourrir sa population.
La Chine a pris en 2013 pour la première fois la tête des pays fournisseurs de l’Algérie avec 6,82 milliards devant la France (6,25 milliards) et l’Italie (5,64 milliards).

Amir Rabah, Jeune Afrique


Nombre de lectures: 196 Views
Embed This