DzActiviste.info Publié le mar 18 Juin 2013

l’Hypocrisie des Algériens à propos de Said Bouteflika

Partager

Tu prends n’importe quel Algérien dans la rue, tu lui parles boulitique, qui se limite toujours à la présidence et donc à Bouteflika ou au mieux à quelques personnes qui gravitent autour, un peu comme pour la Musique chez nous, ou bien ça tourne autour du Rai ou du Chaabi, si tu a le malheur d’apprécier la musique classique, tu es un « vendu », un dégénéré…… irrécupérable

et moi al hamdoullah comme dirait Chadli, j’aime le Rai donc je suis !! lol

bon c’est pas pour parler musique que je pond ce billet aujourd’hui, ça me frustre beaucoup d’ailleurs de ne pas pouvoir en parler plus souvent , mis à part l’accident et la mort de cheb Akil au Maroc cette semaine, il n y’a pas grand chose à se mettre sous la dent

j’ai comme l’impression que notre societé tourne le dos à la Musique, comme pour le printemps arabe ? chez les arabes d’orient justement, la musique du moment ce sont les bruits de bottes et de kalashnikovs, sons rythmés par des intonations religieuses dont le tube indémodable est Allah Akbar

ah oui, faut que je revienne à ce Bouteflika, non en fait à son clan, à son frère plus précisement, puisque ElWatan nous gratifie d’ un article aujourd’hui fort éclairant,

tous les Algériens sont unanimes ( nous aimons beaucoup l’unanimisme et l’uninanimité, hérités de l’Etat du FLN sans doute ) pour crier notreindignation face à Said le frère, et s’offusquer à juste titre à propos de son hégémonisme sur la présidence de la république vacante

sauf que nous jouons la une belle musique d’hypocrisie collective, au lieu d’entonner la rengaine pavlovienne que l’Algérie est une république et non pas une monarchie ( à force de le répéter peut etre que ça va le devenir pour de vrai, une monarchie à l’algérienne ! ) sous entendu qu’on veut tout sauf une monarchie parce qu’elle est à chier ( suivez mon regard tourné à l’Ouest ), nous devrions s’entendre au moins sur ce que NOUS VOULONS et non pas seulement et en partie sur ce qu’on ne veux plus

en réalité, une monarchie n’est pas plus mal ou mieux qu’une république, pareil pour un Etat islamique ou Laic, etc, etc c’est la bonne ou… mauvaise volonté des Hommes au pouvoir qui est la source du bonheur ou du malheur d’un pays d’une société, d’un Etat

cependant,on oublie qu’en fait, nous n’avons meme pas encore un vrai Etat, et encore moins la possibilité de choisir entre roi, roitelet, émir,sultan, président, etc

d’ailleurs cette question hautement politique n’a jamais été vraiment sérieusement évoquée chez nous en dehors de la lutte par la guerre pour la libération nationale et son Premier Novembre 1954 fondateur mais embrouillé, suivie ensuite par les chamailleries entre grosses pontes au pouvoir, souvent finies dans le sang, l’exil ou la résignation

ou elle est l’hypocrisie ? j’en viens

c’est qu’au lieu de s’offusquer mécaniquement des agissements non républicaines et citoyennes de Said Bouteflika, on devrait etre un peu plus honnetes avec nous memes, et essayer de se regarder un peu dans le miroir

toute notre société tourne autour du clan familial, meme pour aller chercher un papelard ridicule à la mairie du coin, il te faut une connaissance de la famille pour aller le chercher, ou quelqu’un de la houmma parce qu’il te faut « deux témoins », comme si cela était un critère de fiabilité !

je ne m’étale pas sur le reste, je le dit et le répète, toute notre société tourne autour de la famille, et donc la houmma, le village, la région et tuti quanti, les kabyles n’ont fait qu’exacerber ce qui est en Nous profondément, -eddaw echiaa bark- et vous croyez que la haut, ils s’en inspirent pas ?

alors ce Said, s’il n’existait pas, on l’aurait inventé de toute façon ! et c’est grave, parce que Said Bouteflika bien qu’il nous parasite la transition pour de vrai, n’est qu’un petit grain de sable dans cette Algérie ensablée, mouvante et rigide à la fois, je ne trouve pas le mot précis pour tenter de la résumer, ça mérite réflexion.


Nombre de lectures: 416 Views
Embed This