DzActiviste.info Publié le lun 31 Mar 2014

L’ignominie dans la mascarade électorale. On trompe des médecins pour les faire assister aux meetings de Sellal !!

Partager

Mascarade électorale1CONTRAINTS D’ASSISTER AU MEETING DE SELLAL

Les blouses blanches dénoncent l’instrumentalisation

El Watan, 31 mars 2014

Des bus ont été mobilisés, dès les premières heures de la matinée d’hier, au niveau des hôpitaux pour transporter les médecins vers l’hôtel Riadh dans le but d’assister à un meeting de M. Sellal, directeur de campagne de Bouteflika.

Les corps médical et paramédical des différentes structures de la capitale ont été surpris, hier matin, par leurs directions respectives les invitant à se rendre à l’hôtel Riadh, à Sidi Fredj, pour une rencontre avec le ministre de la Santé. Une rencontre non programmée et sans ordre du jour. Les chefs de service, les chefs d’unité et le personnel médical, tous grades confondus, occupant des postes de responsabilité, ont donc été sommés de faire le déplacement à Sidi Fredj.

Une surprise de mauvais goût pour ce personnel médical et paramédical dont la charge de travail est extrêmement importante, notamment dans certains services où l’activité est intense. Les bus mobilisés étaient stationnés dès les premières heures du matin au niveau des hôpitaux pour justement assurer leur transport vers l’hôtel Riadh, où un meeting du directeur de campagne de Bouteflika, M. Sellal, était prévu à 14h. Une invitation que les médecins et les paramédicaux trouvent «très grossière» sachant que dans le contexte actuel où la campagne électoral bat son plein, il est très difficile de remplir les salles.

«C’est scandaleux. Ils veulent nous embarquer dans des bus ou des camions comme un troupeau et faire de nous des figurants pour assister à un meeting et soutenir un candidat. Ils ont mal choisi leur cible. Nous refusons cette manipulation et nous dénonçons ce type de pratique archaïque. Nous sommes en 2014, ils croient encore nous duper. De nombreuses demandes d’audience ont été adressées au ministre de la Santé et sont restées sans réponse en raison de son planning chargé et il vient nous rencontrer aujourd’hui ? C’est scandaleux», s’insurge un médecin rencontré dans un établissement de la capitale vers 13h30, alors que deux microbus stationnés à l’entrée semblent avoir du mal à être remplis pour rejoindre le lieu du rendez-vous.

Selon nous sources, l’instruction a été donnée à tous les directeurs d’établissement de faire en sorte que le corps médical soit présent à cette manifestation politique, bien que certains d’entre eux aient laissé libre choix au personnel de se rendre ou pas à cette réunion.
Mais certains, zélés et impliqués pleinement dans cette campagne pour le candidat-président, ont tenté d’exercer leur pouvoir. «Comment voulez-vous qu’on apporte notre soutien à un candidat alors que le bilan de la santé, ces dernières années, est catastrophique ? C’est un secteur gravement malade. C’est à eux de venir chez nous, à l’hôpital, pour voir dans quelles conditions nous travaillons», soutient un médecin spécialiste. Effectivement, de tous les candidats à la présidentielle de 2014, aucun n’a soulevé la problématique que vit actuellement le système de santé. Personne n’a pris la peine d’aller à la rencontre des malades et du personnel médical et paramédical.
Djamila Kourta


Nombre de lectures: 178 Views
Embed This