DzActiviste.info Publié le mer 11 Déc 2013

l’Obsession d’un prénom "conforme" est il signe de décadence ?

Partager

Après de multiples exemples parfois litigieux et des fois carrément extravagants, voici un autre cas qui surgit cette fois concernant les prénoms et leur symbolisme, c’est Rachida Dati qui est victime aujourd’hui, et meme depuis le premier jour ou elle avait eu l’idée pourtant toute banale d’appeler sa fille Zohra, en l’hommage de sa propre mère parait il

aprés les Zemmour et autres pseudo nationalistes à deux francs nostalgiques, bien qu’ils expriment tout haut ce que beaucoup pensent tout bas, voila que Marine LE PEN trouve le créneau sans doute politiquement porteur pour y revenir

on pourrait s’offusquer de la position de Marine LePEN ou tout autre personne, si de notre coté, nous autres Algériens, autorités comme société n’étions pas aussi obssedés que ceux de face, pour ces attributs qui en disent long sur quels « pilliers » on croit enraciner notre culture

En Algérie, on a atteint parfois sinon frolé des guerres civiles pour ce détail qu’on a voulu politiser et rendre extremement sensible, combien de fois, des mairies refusent d’inscrire à l’etat civil un prénom qui ne serait pas conforme à une officielle liste gouvernementale, en realité, une astuce bureaucratique pour tenter d’assoir exclusivement les prénoms à connotation arabo islamique en excluant tout autre ( amazigh, latin, etc ), respecter et s’en tenir à son dogme idéologique voilà ou se situe l’entetement du pouvoir

pourtant, à voir de prés, on s’aperçoit que l’interdit gouvernemental est à géométrie variable et ne se base sur aucune logique,preuve en est que je n’ai jamais entendu de prénoms latins que ces derniers temps en Algérie ( sarah, yanis, maria qui a remplacé meriem et j’en passe )

sans aller jusqu’à l’insolite comme en France, ou on a pas hésité à donner à ses gosses des prénoms tels twingo, mégane, coccinnelle et autres originalités mais voient les Mohamed, Omar et autres Zohra comme on le constate, d’un oeil réprobateur

il m’a suffit d’approcher des gens issus du monde chinois pour comprendre les raisons profondes de ces subtilités, il s’agit en fait de complexes de colonisation, mais n’allez pas tirer des conclusions hatives, c’est beaucoup trop compliqués pour le comprendre et encore plus pour l’expliquer dans un seul bref billet

conclusion utile, l’idéal c’est de couper la poire en deux, si on tiens à son prénom fétiche, on peux en donner deux en meme temps à son bambin, si l’etat civil l’accepte bien sur !! if (typeof window.Delicious == « undefined ») window.Delicious = {}; Delicious.BLOGBADGE_DEFAULT_CLASS = ‘delicious-blogbadge-line’;


Nombre de lectures: 297 Views
Embed This