DzActiviste.info Publié le ven 20 Avr 2012

L’opération «Oiseau bleu», Force K, quand la France arme l’ALN

Partager

L'opération «Oiseau bleu», Force K, quand la france arme l'ALN

L’opération Oiseau bleu, tout commence par une mirifique « gamberge » du cabinet Soustelle. Cette Kabylie que Krim Belkacem a organisée depuis longtemps commence à bouger. Amirouche livre dans la vallée de la Soummam des combats meurtriers. La haute Kabylie va suivre. Il faut l’en empêcher. On a bien essayé de soutenir les chefs M.N.A., mais Bellounis a «ramassé une raclée» des hommes de Krim. Il tente dans le Sud une «reconversion». Alors pourquoi ne pas monter en Grande Kabylie un contre-maquis en utilisant des hommes sûrs, des super-harkis clandestins, qui lutteraient contre Krim en employant les mêmes armes? Aux membres de cette armée secrète on donnerait d’abord des mousquetons, puis des armes plus efficaces. Ces commandos clandestins se déplaceraient dans des zones soigneusement évitées par l’armée française et eux, des enfants du pays, sauraient bien débusquer ces maquisards que les unités classiques ne parviennent jamais à accrocher.
Le Gouvernement général fait appel au service action du S.D.C.E. pour mettre le projet sur pied.

Lire la suite…


Article original rédigé par aziz3d et publié sur Guerre d’Algérie
Reproduction interdite sans autorisation


Nombre de lectures: 319 Views
Embed This