DzActiviste.info Publié le ven 24 Août 2012

L’Université algérienne et les langues vivantes

Partager

Ce colloque international, qui s’inscrit dans la célébration du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, se propose aux fins d’un bilan sur l’insertion des langues vivantes au sein de l’université et dans le système éducatif pendant cinquante ans, tant du point de vue de l’enseignement que de la recherche. On entend par « langues vivantes » une notion faisant référence à un domaine large couvrant aussi bien la linguistique, la didactique, la littérature et la civilisation. Ces langues sont diverses : outre les langues de travail liés aux usages essentiels du pays (arabe, français), il conviendrait d’y inclure une langue nationale comme le tamazight (ou berbère) et les langues étrangères dont les enseignements sont assurés au sein des facultés de langues (anglais, espagnol, allemand, russe, d’italien, …). Enfin, par bilan critique il s’agira de montrer aussi bien les avancées que les reculs suivant chaque langue ciblée ou la tendance générale telle qu’elle est prise en considération par le chercheur.


Nombre de lectures: 343 Views
Embed This