DzActiviste.info Publié le jeu 8 Nov 2012

Mali: Bruits de bottes et embrouillamini !

Partager

             

Des informations circulent, sur des préparatifs pour une intervention militaire conjointe au Mali. L’Algérie y serait associée. Le régime algérien aurait exprimé le souhait que les opinions publiques ne pensent pas que ce choix lui a été imposé. Des accomodements sont donc mis en place, pour donner le beau rôle au régime algérien, et faire comme s’il était un acteur de première importance, un partenaire clé, qui aurait pu dire non, s’il l’avait estimé utile. On sait qu’il n’en est rien, et que le régime algérien ne peut rien refuser à ceux dont sa survie dépend. On sait aussi que la situation au Mali est une conséqunce directe de toutes les manipulations du DRS dans la région, de l’AQMI qu’il a lui même créé de toutes pièces, ainsi que de l’influence capitale des contrebandiers de cigarettes de contrefaçon, d’armes de guerre, de kif et de cocaïne, acitivités toutes chapeautées par des Généraux algériens. L’affaire Zendjabil est encore vivace dans les esprits, même si le régime a su l’évacuer de façon définitive.
Il se trouve aussi, qu’au moment des évènements lybiens, le régime algérien avait déployé une intense campagne médiatique contre l’intervention de l’Otan. En vérité, il appréhendait lui-même une explosion de colère de la rue algérienne, et craignait, plus que tout, qu’une éventuelle insurrection puisse s’internationaliser. Aujourd’hui, il se retrouve dans une position particulièrement inconfortable, puisque non seulement il doit béir l’intervention internationale qui se profile, mais y participer lui-même. Il est donc question pour lui de vendre le projet à la rue algérienne en le concoctant à la mode habituelle. Celle de la propagande qui titille les instincts chauvins des gens.
Wait and see donc !
DB


Nombre de lectures: 272 Views
Embed This